Littérature jeunesse

Juste une étincelle

Juste une étincelle de Thomas Scotto
134 pages, éditions Nathan, à 5,50€

 

Résumé : Titouan est en cinquième. Ses parents sont tout ce qu’il y a de plus normaux, tout comme le reste de sa vie, d’ailleurs. Tout va bien… sauf qu’il ne se passe jamais rien ! Titouan en est sûr : il souffre de banalité aigüe. Il en a marre qu’on lui marche sur les pieds ! Et puis il aimerait bien que son amie d’enfance, la belle Octavie, le regarde autrement. Alors c’est décidé, cette année, il va changer. Pour jouer les durs, Titouan est prêt à répondre aux profs, à faire le mur ou même à se battre… Jusqu’où ira-t-il pour se sentir enfin exister ?

Extraits :  « Mes parents sont parfaits. De la plante des pieds jusqu’aux racines des cheveux, rien d’horrible qui dépasse. »
« Côté jardin, mon père a vraiment besoin d’aide pour tondre la pelouse tellement c’est immense. Deux mille mètres carrés de terrain avec une trentaine d’arbres fruitiers. Pas de chance, j’ai dû éternuer une ou deux fois en touchant de l’herbe quand j’avais six ans et hop ! C’est entré dans l’esprit de tout le monde que je devais être allergique au douzième degré. Pollen des graminées ou poil de taupe… alors il tond tout seul. Ça fait des années qu’il tond tout seul. »

Mon avis :  Dans le passé, j’ai déjà eu plusieurs fois l’opportunité de découvrir des petits livres de la collection « Mes années collège » des éditions Nathan. Une collection sympahique à lire, qui vise un public pré-adolescent ou enfantin, avec toujours une histoire joliment narrée et un véritable sujet en toile de fond. Or, avec Juste une étincelle, je n’ai pas retrouvé le charme qui émanait des livres jeunesses précédent.

Bien évidemment, Juste une étincelle traîte de sujets de collégiens : le premier baiser, la naissance de sentiments amoureux, la crise d’adolescence, la découverte de soi… Titouan est en cinquième, mais a l’impression de faire partie du décor. Personne ne le remarque vraiment, il n’a rien de spécial à raconter, pas de qualités surprenantes ou extraordinaires. C’est pour cela que le jeune homme va tout faire pour changer son quotidien et la vision que les autres ont de lui. Il veut à tout pris se faire remarquer !

Un roman léger, expréssement écrit pour les collégiens, qui se reconnaîtront dans certains traits de caractère du protagoniste. Malheureusement, pour ma part, j’ai trouvé le livre assez vide, sans vie, sans réelle histoire. Je n’ai ressenti aucun attachement pour Titouan, ni compassion ni rien – le peu de pages doivent y jouer un rôle -, et même de l’ennui à certains moments du récit.

Les thèmes étaient bien trouvés – quels sont les premiers signes d’une crise d’adolescence, jusqu’à où l’enfant peut aller pour pouvoir se faire une place dans l’esprit de ses camarades… mais l’atmosphère générale du roman était pesante, voire ennuyeuse. Le personnage principal n’a rien d’exceptionnel, bien au contraire, il se complait dans sa banalité (vous allez me dire, c’est le sujet du roman. Oui, mais héros se doit d’avoir un minimum de personnalité, au risque de lasser son audimat).

Une histoire qui devrait plaire aux collégiens, mais qui ne m’as pas convaincue. C’est dommage, moi qui, d’habitude, adore les petites histoires que sortent les éditions Nathan… je suis déçue sur ce coup-là !

 

Ma note : 4,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Juste une étincelle »

  1. Ping: S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s