Science-fiction

Instinct de survie

Instinct de survie de Pierre Picca
376 pages, éditions Baudelaire, à 22€

 

Résumé : Oubliez ce que vous pensiez être impossible, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, ne croyez plus en rien, soyez désormais sur vos gardes. Le monde tel que vous le connaissiez n’existe plus, il vient de basculer dans un enfer que vous n’auriez jamais pu imaginer. Antoine, militaire de réserve, l’a compris depuis peu. Plus rien ne sera comme avant. Il va être pris dans une tourmente infernale de violence embrasant le pays et balayant tout sur son passage, ne laissant que peu de survivants, des villes en ruines… et des êtres plus tout à fait humains. Antoine va devoir lutter pour survivre, seul contre tous. L’imagination de Pierre PICCA a toujours débordé sur sa personnalité, et sur sa vie. Il s’efforce de laisser libre court à ses pensées et à ses actes, et s’inspire de son entourage comme de son propre vécu pour créer ses propres récits.

Extraits :  « Des silhouettes sombres tombaient en trébuchant pour ne plus jamais se relever, la chose la plus horrible qui me fut donné de voir jusqu’à cet instant. Ces vies happées par des bouts de métal froid et insensible, fauchées au milieu de leurs rêves, mettant un terme à leurs projets, mettant à bat tout espoir. »
« Dans ta tête, quand tu montes sur le ring, tu dois déjà avoir gagné, sinon tu te prépares à échouer. »

Mon avis :  Un titre et une couverture accrocheurs, un résumé sur la quatrième de couverture qui donne envie ; je me suis donc jetée à corps perdu dans ma lecture. Mais quelle amère déception !

Pourquoi aies-je été déçue de cette histoire ? Il y a tout d’abord le récit, qui ressemble à milles autres récits. Nous sommes dans un monde contemporain, qui se retrouve, du jour au lendemain infesté de zombies. Intrigue apocalyptique classique. Antoine, un jeune réserviste, va être appelé par son armée pour combattre les zombies et sauver un maximum de citoyens. Toujours aussi classique. L’auteur essaie de rester prudent et ne s’éloignant pas des sentiers battus. C’est bien dommage, il y avait quand même du potentiel dans ce livre.

Les scènes de combats sont décrites avec réalisme, tant et si bien que l’on se retrouve plongés aux côtés des combattants. Ça, c’est le gros point positif : toutes les scènes semblent réelles, même les zombies ! Bon, même avec du réalisme, au bout de trois ou quatre scènes de combats, on commence à en avoir marre. Au bout de dix ou douze, on se lasse péniblement. Au bout de vingt ou vingt-cinq, on décroche complètement. Les affrontements s’enchaînent, encore et encore. A croire qu’il n’y a que cela dans le livre. L’auteur décrit, inlassablement, avec des termes différents, des combats entre humains et zombies.

En fait, dans ce livre, il ne se passe quasiment rien. On voit des affrontements, des têtes coupées et beaucoup de sang. Mais c’est tout. L’histoire est vide, creuse et sans vie.

Déjà que le thème est très noir, en plus, l’écriture de Pierre Picca ne vient pas réchauffer l’atmosphère. Elle est lugubre, froide, sans vie. Les personnages ne ressentent rien, l’écriture ne fait rien ressentir aux lecteurs, personne ne ressent rien, toutes les émotions ont désertées ce livre. Vous l’aurez compris, je n’ai pas accroché avec ce récit. Mais rien ne vous empêche de le lire pour vous faire votre propre avis dessus !

Malgré mon avis négatif, je remercie les éditions Baudelaire, ainsi que le site Livraddict pour ce partenariat. En espérant que les partenariats suivant soient meilleurs.

 

Ma note : 4/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Instinct de survie »

  1. Ping: P

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s