Littérature jeunesse

Hello, adieu et nous au milieu

Hello, adieu, et nous au milieu
de Jennifer E. Smith
269 pages, éditions Hachette, à 15,90€

 

Résumé : DANS DOUZE HEURES, Clare partira pour une prestigieuse université de la côté Est des États-Unis, tandis que son petit ami, Aidan, ira étudier en Californie, à cinq mille kilomètres de là.
Pour CLARE, les choses sont évidentes: elle et Aidan doivent rompre ce soir. Ils sont trop jeunes pour se promettre de s’aimer pour toujours, et les relations à distance sont trop douloureuses. AIDAN, lui, est persuadé du contraire et ne peut se résoudre à quitter Clare.
Au cours de leurs dernières heures ensemble, ils vont passer en revue leur histoire d’amour, se rappeler leurs souvenirs communs.
ET RETOURNER LA QUESTION DANS TOUS LES SENS : SE DIRE AU REVOIR OU ADIEU ?

Extraits :  « – J’ai deux pieds gauches, lui avait-il crié par-dessus la musique, le visage rougi par la chaleur cuisante du gymnase, mais je sais comment les utiliser. »
« Parfois, les choses les plus dures sont celles qui valent le plus la peine d’être accomplies. »

Mon avis :  Bon. Comment débuter cette chronique sans être trop assassine ? Je devrais sans doute vous dire d’aller lire L’équation de l’amour et du hasard qui est un autre livre de cette auteure, nettement mieux. Quoiqu’il n’est pas difficile de faire mieux que ceci…

Hello, adieu, et nous au milieu, c’est l’histoire d’un couple d’adolescents, Clare et Aidan, qui vont devoir se séparer pour entrer à l’université et vivre à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. L’intrigue est donc toute simple : doivent-ils se quitter ou rester ensemble, malgré la distance ?

Dans ce livre, les 260 pages sont consacrés à une journée (même pas, à seulement douze heures) avant le départ des deux tourtereaux. Alors qu’ils voient le temps passer à une vitesse fulgurante, nous, lecteurs, nous nous ennuyons de la platitude de l’histoire. Pour être claire : il ne se passe rien. Les dialogues sont niais, les actions n’en sont pas, les personnages sont mous et sans intérêt.

Les adolescentes avides de romances sentimentales et réalistes se jetteront sans doute sur ce livre. Dans un sens, c’est vrai que ce livre peut plaire : ce cas de figure (deux amoureux obligés de se séparer pour effectuer leurs études) n’est pas rare. Jennifer E. Smith l’illustre bien ; mais d’un ton un peu trop mélodramique et surjoué.

Vous l’aurez sans doute compris, je n’ai pas du tout accroché à cette lecture. Je préfère faire court pour ne pas totalement trucider ce livre. Une histoire qui tire trop en longueur, des personnages sans singularité, des dialogues qui manquent de passion et de vivacité. En clair : un navet.

 

Ma note : 2,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Hello, adieu et nous au milieu »

  1. Ping: S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s