Geek girl, tome 3

Geek girl, tome 3 d’Holly Smale
422 pages, éditions Nathan, à 16,90€

 

Résumé : Harriet a un petit copain merveilleux, des amis géniaux et elle entre dans quelques jours au lycée, autant dire qu’elle est HEU-REUSE ! Mais son bonheur est de courte durée car son père a trouvé du travail… à New York ! En l’espace de vingt-quatre heures, elle quitte l’Angleterre et se retrouve dans une ville triste et perdue de la grande banlieue new-yorkaise. La voilà loin de ses amis, loin de sa vie, très très loin du bonheur. Même les quelques shootings auxquels elle participe en cachette à New York ne suffisent pas à lui remonter le moral. D’autant que, pour couronner le tout, Nick prend de plus en plus ses distances avec elle…

Extraits : « On dit parfois que la fiction est ce qui nous rapproche le plus de la magie. Oubliez les chapeaux et les lapins : ouvrez un livre, et un univers entier en sort. »
« Je m’appelle Harriet Manners, et je suis en couple. Je sais que je suis en couple parce que je suis perpétuellement radieuse. »

Mon avis : C’est avec une envie palpitante et un plaisir non caché que je me suis jeté sur ce troisième tome de la fabuleuse saga Geek Girl. Une valeur sûre, qui prouve une nouvelle fois les talents d’écriture et de narration d’Holly Smale.

Après avoir découvert la Russie lors d’une séance de mannequinat dans le tome 1, avoir intégré une agence de mannequin mondialement reconnu à Tokyo dans le tome 2, c’est aux Etats-Unis, dans la ville de New York qu’Harriet Manners débute une nouvelle aventure.

Son père ayant trouvé un travail à New York, la famille abandonne ses terres Britanniques pour partir à la conquête de la Big apple. Notre héroïne laisse derrière elle sa Pire Pot, Nat, qui entre en école de stylisme, sa pire ennemie, Alexa et son chien, Hugo, qu’elle confie à Toby. Des rêves pleins la tête, une liste longue comme le bras de souhaits à réaliser, Harriet part d’un pas décidé, le sourire au lèvre. Néanmoins, ses parents avaient omis de lui dire que vu leurs faibles revenus, leur maison ne serait pas situé à New York même, mais à 1h30 de route de là. Et là, tout s’écroule. L’idéalisme rêvé d’Harriet s’envole, avec lui tous ses projets si soigneusement rédigé. Elle doit rester cloîtré dans un village presque désert, avec Miss Hall, sa gouvernante qui la prend pour une andouille, et Tabatha, sa jeune soeur, qui ne fait que pleurer toute la journée. Un univers suffocant, que ne pourra s’empêcher Harriet de briser. En effet, son seizième anniversaire passé, elle part seule à la conquête de New York.

Un roman toujours aussi loufoque, avec des scènes totalement décalées et hilarantes – le shooting dans un manège de fête forraine empli de loopings -, des personnages hors du commun – comme le sacré Wilbur, de retour, avec sa personnalité indomptable -, le tout saupoudré d’une touche de féerie, avec l’incroyable histoire de mannequinat d’Harriet.

Néanmoins, si on creuse un peu, on peut s’apercevoir d’une morale camouflée, qui peut s’appliquer à tous dans la vie quotidienne. En effet, se replier sur soi, ne pas profiter des moments exceptionnels qui nous sont offerts, nous fait passer à côté de mille petites choses extraordinaires. C’est le cas d’Harriet, qui néglige ses parents et ne comprend pas la chance fomidable d’avoir une famille à ses côtés.
Dans ce troisième tome, notre protagoniste apprendra à s’aimer elle-même, intérieurement et extérieurement. Elle prendra en maturité, en confiance en elle, se fortifiera face aux autres, notamment face à Alexa – qu’elle affronte et nargue volontairement ; personnalité totalement novatrice du personnage.

De plus, l’histoire d’amour entre Nick et Harriet est simplement irréelle, mais parfaitement magique. Malgré la distance et tous les obstacles qui les empêchent de s’aimer pleinement, ils prouvent que rien ni personne ne peut les séparer. Une force sentimentale déjà bien forte pour des jeunes adolescents de seize ans, avec des attentions toutes mignonnes, mettant en avant la romance du couple.

Une nouvelle fois, je puis dire que j’ai absolument adoré me plonger dans ce roman. C’est à chaque fois un vrai délice de retrouver cette héroïne très surprenante, qui apprend peu à peu à se découvrir elle-même et à ouvrir les yeux sur l’extérieur. Un quatrième tome est prévu pour fin juillert… j’ai déjà hâte !

Ma note : 8/10
Publicités

Une réflexion sur “Geek girl, tome 3

  1. Pingback: S

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s