Roman

Dorian Gray : Le portrait interdit

Dorian Gray ; Le portrait interdit
de Nicole Audrey Spector.
224 pages, MA éditions, à 14,90 €
Résumé : Dès sa parution, Le Portrait de Dorian Gray, accusé de prôner l’hédonisme et de saper les fondements de la morale, connut un énorme succès. En 1890, le Daily Chronicle écrivait que le roman d’Oscar Wilde risquait de « contaminer les jeunes esprits qui le liraient ». Eh bien, critiques victoriens, accrochez vos ceintures et préparez-vous à affronter Dorian Gray – Le Portrait interdit de Nicole Audrey Spector : encore plus torride, obscène, excitant, brûlant et moralement corrompu que l’histoire originale d’Oscar Wilde !
Extraits :  « C’est seulement dans la fiction que les faits peuvent parler sans peur. »
« Les femmes sont lacées et corsetée, écrasées et prisonnières d’elles-mêmes… jusqu’à ce qu’elles commencent à pleurer. Alors elles s’effilochent de partout, partent à la dérive loin d’elles-mêmes, juste pour être de nouveau rembobinées par les pauvres fous qui les aiment. »

Mon avis : Après ma lecture du très fameux roman d’Oscar Wilde Le portrait de Dorian Gray qui me revient parfaitement en mémoire, tant j’avais aimé l’histoire, Le portrait interdit de Dorian Gray écrit par Nicole Audrey Spector, qui est une parodie de l’histoire originale, m’a tout de suite attirée. Tout d’abord, j’ai été heureuse de retrouver mon cher Dorian Gray (quelque peu transformé dans cette nouvelle version), ainsi que son affreux portrait. Mais j’ai surtout été intriguée par la nouvelle tournure que l’auteure allait pouvoir imaginer à cette histoire ; j’avais hâte de replonger dans le Londres du XiXème siècle.

Je ne fais pas de court résumé pour raconter cette histoire, car elle est presque identique à l’originale, sans, évidemment, tous les détails, et en enlevant certains personnages. Le seul gros point qui a changé, est bien évidemment le genre du livre : alors que Le portrait de Dorian Gray était un classique à la limite du fantastique, cette édition du Portrait interdit de Dorian Gray se révèle être un roman érotique.

Se plaçant dans la lignée de la saga Cinquante nuances de Grey (que je n’ai pas lu, et que je ne souhaite pas lire), Le portrait interdit de Dorian Gray mêle amour, passion et sexe, en préservant la base classique de l’histoire.

Comme vous devez vous en douter, ce livre ne se classe pas dans la catégorie « grande littérature », il n’arrive même pas à la cheville du livre original… mais pour tous les amoureux du Portrait de Dorian Gray, je vous le conseille : vous verrez alors Dorian Gray sous un nouveau jour…

Car même si le livre en lui-même est peu volumineux, les scènes de sexe sont nombreuses. La première scène se met très vite en place, et elle peut même choquer le lecteur tant elle est vulgaire et « trash ».

Nicole Audrey Spector reprend quelques points essentiels du roman, souvent peu visibles par le lecteur, mais qui constituent un tournant de l’intrigue. Nous pouvons donc remarquer qu’à l’intérieur du livre d’Oscar Wilde, le protagoniste se montre très timide au début, puis finit par devenir l’opposé du personnage qu’il était au début. Nicole Audrey Spector va reprendre exactement cette idée, et elle va faire passer le personnage de Dorian d’un opposé à un autre. Au commencement, il était un homme réservé, peu engageant, traité comme un soumis que l’on ballotte au grès de nos envie, il va se raffermir et devenir dominateur, cruel et très hautain. Pour le lecteur, ce Dorian est quelqu’un de très antipathique…

L’auteure a néanmoins rajouté sa petite touche personnelle à l’histoire (outre les scènes de sexe). Dans mon souvenir, je ne me souviens pas que l’intrigue secondaire du roman d’origine ait été identique à celle présentée dans ce livre. Même si elle était assez prévisible, je l’ai trouvée forte originale.

Pour résumé, je pense que ce roman, sans entrer dans la crème de la littérature, a été une lecture agréable et divertissante. J’ai eu le plaisir de retrouver de nouveau ce cher Dorian Gray, même si son caractère me donnait des envies de meurtres.

Ma note : 6/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Dorian Gray : Le portrait interdit »

  1. Ping: S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s