Littérature jeunesse

Dans le silence de ton coeur

Dans le silence de ton coeur de Alice Ranucci
233 pages, éditions Hachette romans, à 16€

 

Résumé : Claudia a seize ans. Issue d’une famille bourgeoise privilégiée, elle n’a jamais eu à manquer de rien. Mais, de petite fille sage et introvertie, elle s’est transformée en une jolie adolescente sûre de soi, arrogante, pleine de mépris envers le monde, constamment en butte à l’autorité parentale. Sa mère, désespérée de la voir sécher les cours et si pleine de hargne et de rancœur, l’envoie faire du bénévolat dans un centre d’accueil pour jeunes immigrés. En vain. Quand Claudia rentre un soir, après avoir déserté un certain temps la maison familiale, elle s’attend à une scène, mais personne n’est là. Son père ne revient qu’au milieu de la nuit, en larmes : sa mère a trouvé la mort dans un accident de voiture. Petit à petit, coincée entre son père qui noie son chagrin dans l’alcool et semble ne plus la voir, son propre deuil impossible, et son sentiment de culpabilité, Claudia va prendre conscience de ses erreurs. Cette redécouverte de soi est lente et douloureuse, mais va lui permettre de faire la paix avec elle-même et son passé.

Extraits :  « Un lendemain de cuite…
On se sent idiot, on se sent vidé. On espère perdre à nouveau connaissance pour arrêter d’être aussi mal, tandis qu’un mot nous résonne dans la tête : pourquoi ?
Pour quelle raison, la veille au soir, avais-je bu autant, au point de me mettre dans cet état ? Pour quelle raison m’étais-je ridiculisée devant tout le monde ? Je n’arrivais même plus à me rappeler ce qui avait bien pu sortir de ma bouche. Qu’avais-je dis ? Quoi, mais quoi ?
 »
« Les rêves ne perdent-ils pas un peu de leur magie lorsqu’ils deviennent réalité ? »

Mon avis :  Je suis assez circonspecte quant à cette lecture. D’un côté, j’ai bien aimé le fond, mais beaucoup moins la forme dont c’était dit. Je vais vous expliquer, mais tout d’abord, voici un bref résumé de l’histoire :

Claudia, la protagoniste, a 16 ans, elle vit à Rome avec ses deux parents. Comme grand nombre de jeunes de son âge, elle tient souvent tête à ses parents, fait passer ses amis en prioritaires et ne pense qu’à faire la fête. Sa mère essaie tant bien que mal de la raisonner ; elle essaie de la remettre sur le droit chemin et l’incite même à faire du bénévolat dans un centre pour immigrés. Mais Claudia n’écoute même pas. Mais voilà, un beau jour, Claudia rentre tard le soir, après avoir traîné avec ses amis. Mais personne n’est là pour lui faire des reproches. Son père rentrera bien plus tard dans la maison pour lui annoncer que sa mère est décédée lors d’un accident de voiture.

Alice Ranucci est une jeune auteure Italien, qui a tout juste un an de plus que la protagoniste qu’elle met en scène. Elle va donc puiser dans sa propre vie pour façonner son personnage ; Claudia est donc on ne peut plus réelle.

Dans ce livre, il y a énormément de points abordés. Et c’est justement là que tout se complique. En 230 pages, l’auteure a voulu trop en faire. Ce qui fait que le lecteur se retrouve avec une pelettée de sujets non exploités (ou très peu), alors qu’ils auraient pu être admirablement développés.
Donc, comme je vous le disais, il y a évidemment une approche qui se concentre sur la relation parents-adolescents, souvent complexe et difficile à gérer pour les adultes. On y voit aussi une mise en garde contre la drogue et l’abus d’alcool ; en effet, à chaque fois que le lecteur rencontre la bande de Claudia, ils sont, la quasi-totalité du temps, amochés. Alice Ranucci développe aussi un sujet d’actualité : la crise des migrants, avec l’arrivée de nombreux immigrés en Italie, qui ont fuis leur pays pour manque de travail, manque de sécurité, etc. Dans un même temps, elle pointe du doigt les propos racistes qu’utilisent Rodrigo et sa bande à l’encontre des étrangers. Dans tout ce fatras de thèmes, Alice Ranucci trouve encore la place d’incorporer des thèmes, comme le harcèlement scolaire ou encore les adolescents qui deviennent mère par accident.
Vous l’aurez sans doute compris, ce livre ne manque pas de contenu, bien au contraire ! L’auteure est jeune, ce qui explique sans doute son trop grand éparpillement.

Je ne vous cache pas que ce livre détient quand même une leçon de morale finale renversante. C’est vraiment très émouvant. On se rend vraiment compte que lorsqu’un drame survient dans notre vie, il peut chambouler à tout jamais notre existence. C’est le cas de Claudia, qui va remettre en question toute son adolescence.

Ma note peu élevée peut s’expliquer par la mention d’un trop grand nombre de sujets divers. Bien qu’un peu trop brouillon à mon goût, je trouve que cette jeune auteure a un grand talent. Malgré son jeune âge, elle arrive à décrire des moments difficiles d’une vie et ainsi, à émouvoir le lecteur, ce qui n’est pas aisé ! Un livre court, qui nous poignarde le coeur. Lisez-le, vous verrez !

 

Ma note : 5,5/10————Votre note : ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dans le silence de ton coeur »

  1. Ping: R

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s