Littérature américaine

Chasseurs de neige

Chasseurs de neige de Paul Yoon
190 pages, éditions Albin Michel, à 19€

 

Résumé : 1954. A la fin de la guerre de Corée et au sortir des camps de prisonniers établis par les Américains, Yohan, un jeune soldat du Nord, se voit proposer, comme à des milliers de ses camarades d’infortune, de s’expatrier. Il choisit le Brésil, dont il ne sait rien et ne parle pas la langue, et s’installe, en vertu d’un accord passé avec les Nations unies, dans un village sur la côte où il trouve du travail. Bien qu’étranger sur cette terre, Yohan trouve un père en la personne de son employeur, Kiyoshi, un tailleur japonais établi là depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis une famille auprès de Peixe, fils de pêcheurs devenu gardien de l’église du quartier, et de deux jeunes orphelins. Mais vouloir se construire un présent n’efface pas un passé douloureux, et Yohan devra se battre pour chasser les démons qui le hantent… A la manière d’Alessandro Baricco dans ‘Soie’, Paul Yoon, l’auteur de ‘Autrefois le rivage’, saisit l’essence de la vie et sa beauté dans la résilience d’un être qui survit à l’horreur et se réinvente.

Extraits :  « Les coupures de courant sont choses communes et, quand cela se produit, ils s’attardent dans l’obscurité, assis sur le toit, et écoutent les bruits de la ville qui leur tiennent compagnie. Les accents lointains d’une trompette ou d’une guitare, le crépitement des cartes à jouer coincées dans les rayons d’une roue de vélo. »
« Choisissait-on vraiment ce que l’on consignait dans sa mémoire, et ce que l’on abandonnait à l’oubli ? »

Mon avis :  Chasseurs de neige, c’est un récit poétique, simple dans sa stylistique et sa construction, mais complexe dans ses termes abordés et puissant dans sa morale.

A la fin de la guerre de Corée, Yohan reçoit une proposition inattendue : celle d’aller vivre et travailler au Brésil, aux côtés de Kiyoshi, tailleur expatrié de son pays après la Seconde guerre mondiale. C’est une toute nouvelle vie que va commencer Yohan. Une vie remplie de calme, paisible, sereine et simple. Mais les horreurs du passé restent quand même dans sa mémoire – la mort de ses compagnons, les blessures de la guerre et toutes autres atrocités, qui viennent parfois rappeler à Yohan d’où il vient.

Le contraste est brutal ; Yohan passe d’une vie remplie d’horreurs, vie individualiste et meurtrière, conditions de vie qu’il a côtoyé pendant ses vingt premières années à une vie où la générosité, la gentillesse et la tranquillité sont reines. C’est comme une seconde naissance, ou une seconde chance. Yohan a de nouveau droit à de l’affection – de la part de son patron et ami Kiyoshi, de la part de Bia et Santi, les deux enfants, qui deviendront des amis pour le protagoniste, de la part de Peixe, le pêcheur. Un beau roman où l’amour, l’amitié et la solidarité se côtoient pour ne former plus qu’un tableau de vie.

Si vous souhaitez lire ce livre, ne vous attendez pas à beaucoup d’action, car cet ouvrage n’en contient pas. Paul Yoon nous fait seulement voyager à travers son écriture, poétique mais puissante. Il a ce don incroyable de pouvoir raconter des événements poignants dans des mots très simples. Je suis bluffée. Avec Paul Yoon, les choses les plus horribles gardent quand même leur lueur d’espoir.

Bon, le seul petit hic, c’est que je n’ai fait que survoler l’histoire. Je n’ai pas vraiment réussie à m’imprégner de l’atmosphère ni des personnages. L’écriture était sans doute trop imagée pour moi ; j’aurais préféré une histoire racontée de manière un petit peu plus concrète. Mais cela n’enlève rien à son charme.

Une histoire charmante et ensorceleuse, qui aurait été encore meilleure si l’auteur avait creusé et développé un petit peu plus ses dires.

Ma note : 5,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Chasseurs de neige »

  1. Ping: Y

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s