Une fille au manteau bleu

Une fille au manteau bleu de Monica Hesse
348 pages, éditions Gallimard jeunesse

Résumé : Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu’elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d’entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

Extraits :  « Voilà pourquoi j’ai appris qu’être courageux est parfois la chose la plus dangereuse du monde, que c’est un très de caractère à utiliser avec parcimonie. »

« Voici le problème avec mon chagrin : il ressemble à une pièce très en désordre dans une maison où il n’y a plus d’électricité. »

Mon avis :  C’est aujourd’hui, jeudi 27 octobre 2016 que cette émouvante histoire de l’occupation Allemande au Pays-Bas durant la seconde guerre mondiale, sort en librairie. Et si vous voulez un seul petit conseil, ce serait celui-ci : mettez vos chaussures et courrez l’acheter !

Car oui, Une fille au manteau bleu est un livre noir, qui parle de l’invasion des nazis au Pays-Bas. De la rafle puis de la mort de millions de juifs. De la pénurie d’aliments. Du marché noir. Mais Une fille au manteau bleu, c’est avant tout une histoire gorgée d’émotions, qui nous montre la résistance dont étaient capables les plus téméraires. Pour aider leurs prochains, Hanneke, Ollie, Willem et toute leur bande sont prêts à risquer leur vie pour sauver celles des autres.

Hanneke va être mandatée par Madame Janssen, une vieille « cliente » auprès de qui elle ramène des denrées interdits ou seulement réservées aux soldats allemands ; pour retrouver Mirjam, une juive dont la famille a été décimée par les nazis. Hanneke va remuer ciel et terre pour accomplir sa mission : sauver Mirjam et redonner le sourire à Madame Janssen.

Les personnages de cette histoire sont tous des jeunes gens ; Hanneke a une quinzaine d’années, et les autres n’ont guère plus (si ce n’est pas moins). Mais déjà, ils savent ce qu’ils veulent et sont déterminés à mener à bien leurs investigations. Hanneke, la protagoniste du livre m’a étonnée. Au commencement de l’histoire, je la voyais petite fille chétive et fragile ; mais au fur et à mesure des événements, mon opinion sur Hanneke a changée du tout au tout. Hanneke est en fait une jeune femme persévérante, généreuse, courageuse et très ingénieuse. Elle va se consacrer entièrement à la recherche de Mirjam, une jeune fille pourtant totalement inconnue aux yeux de Hanneke, qui ne l’a jamais vue de toute sa vie. Elle va se glisser dans le rôle d’une enquêtrice, pour chercher un maximum d’indices lui permettant de mener bien sa mission. Mais un obstacle de taille lui fait face : les soldats allemands.

Tous, autant les personnages que le lecteur lui-même, devons faire face à la cruelle réalité de l’occupation nazis. On voit des dizaines et des dizaines de juifs se faire embarquer de force dans des convois à bêtes. D’autres, qui ont voulus échapper à cette cruauté, se cachent chez des membres de la résistance. On voit des soldats patrouiller nuit et jour ; un couvre-feu imposé à tous ; et de la violence, des morts.

Une fiction historique poignante, qui retrace avec réalisme les temps forts de l’occupation nazis à Amsterdam. Une histoire émouvante, qui évoque le destin déchirant d’une jeune fille vaillante, prête à se mettre en danger pour autrui. Une force de caractère et une ténacité qui ne laissent pas indifférents. Bravo Hanneke, peu auraient osé faire tout ce que tu as osé faire.

Ma note : 8,5/10

2 réflexions sur “Une fille au manteau bleu

  1. Pingback: H – AnaLire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s