Littérature belge·Littérature jeunesse

Timide

Timide de Sarah Morant
448 pages, éditions Hachette romans, à 16,90€

 

Résumé : Discrète, discrète, discrète… Parce que c’est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l’affronter en face. Réservée, réservée, réservée… Parce qu’elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c’était passé. Aimée, aimée, aimée Parce qu’il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles… Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu’une personne prenne la peine de le découvrir.
Sarah Morant n’a que 17 ans quand elle décide de publier son premier roman sur la plateforme d’écriture WATTPAD. C’est ainsi qu’est né TIMIDE, un texte qui a très vite compté plus de 4 millions de vues et conquis une véritable communauté de fans.
Extraits :  « On ne naît pas en étant timide.
Soit les autres, et leurs regards, nous mettent mal à l’aise. Peut-être parce qu’on est mal dans sa peau. Peut-être parce qu’on a peur d’être jugé ou qu’on a des complexes. On peut alors surmonter ce fichu trait de caractère qui bousille nos examens oraux. Pour certains, il suffit d’un relooking, d’un régime ou d’une nouvelle coupe de cheveux pour s’accepter et s’ouvrir aux autres.
Soit on s’est simplement renfermé après avoir affronté un obstacle trop grand… Et il est presque impossible de s’en sortir seul.
«  »J’avais cherché à me fondre dans le paysage, en grosse froussarde que j’étais. Car, si certains craignaient les gens, j’avais surtout peur de leurs jugements. Ces préjugés de tout le monde envers ses contemporains. »

Mon avis :  Timide, c’est un adjectif qui me définie bien, et qui définie bien le récit narré. Un récit simple, tout en douceur et en pudeur.

Eleonore est une jeune fille réservée, qui n’a que très peu d’amis. Cela est sans doute dû au fait qu’elle ait perdue sa mère et Léo il y a peu, ses deux piliers dans la vie. Sans socle solide, son quotidien devient bancal. Très solitaire et renfermée sur elle, elle ne s’attendait pas à ce qu’un jeune homme, nommé Jason, s’intéresse autant à elle. De petites attentions en petites attentions, les deux jeunes gens vont vite se rapprocher, pour devenir de vrais amis. Mais la tranquillité de ce duo va être rompue par le retour de Tyler, l’ex meilleur ami de Eleonore, parti faire ses études loin d’ici. Une tension va naître entre Jason et Tyler, les deux garçons. Car attention, entre entre amour et amitié, la frontière est bien mince. Vers qui penchera le coeur d’Eleonore ?

C’est donc une romance que nous propose Sarah Morant. Au début de l’histoire, j’étais ravie du lien qui naissait entre Eleonore et Jason. Mais hélas ! dans la deuxième partie du récit, il a fallu que l’auteure incorpore un troisième personne à cette histoire. Nous voilà donc en plein coeur d’un trio amoureux comme on en voit si souvent. Quel dommage. Chaque chapitre voit donc l’alternance de voix narratives, avec tantôt l’histoire racontée du point de vue d’Eleonore, de Jason ou encore de Tyler. Mais, chose étrange, l’auteure n’a pas écrit ces chapitres à la première personne du singulier ; elle a préférée les écrire à base de « il », ou de « elle ». Ça déstabilise.

Au fil de l’histoire, la jeune fille va peu à peu commencer à s’ouvrir aux autres, aux garçons qui l’entourent et aux spectateurs. Dès lors où elle va commencer à extérioriser toutes ses émotions, on ne va plus la voir comme une jeune fille timide et mystérieuse, mais comme une personne forte, qui a su encaisser les coups durs de la vie.

Étant timide de nature, je me suis donc totalement identifiée à la protagoniste. La façon dont elle ressent les choses et les mots qu’elle pose sur ses craintes et ses angoisses traduisent à merveille ce que je ressens moi même. Malheureusement, cet aspect de la jeune fille timide, qui a peur de mal faire et peur du regard des autres – qui pourtant devrait être au coeur de l’intrigue – s’efface progressivement au profit de la romance du trio.

Je n’ai apprécié qu’à moitié cette histoire. La première partie est ma préférée : on voit la jeune fille telle qu’elle est, timide et réservée, on comprend ses doutes et ses peurs. La seconde partie était un peu trop banale à mon goût : dixit la timidité, l’auteure nous fait osciller dans une romance à trois qui n’a que très peu d’intérêt. Mitigée quant à cette histoire.

Ma note : 6/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Timide »

  1. Ping: M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s