Sweet

Sweet de Emmy Laybourne
357 pages, éditions Hachette romans, à 15,90€

 

Résumé : Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à une extraordinaire croisière de luxe à bord de l’Extravagance !
Au programme : découverte en avant-première d’un produit miracle qui vous débarrassera de vos bourrelets disgracieux. Et sans efforts !

Vous rêvez de retrouver votre taille de guêpe ? Le Solu est fait pour vous.
Le Solu n’est pas un amincissant comme les autres.
Le Solu vous fera vraiment maigrir.
Vous ne pourrez plus vous passer de lui.

Je vous le garantis.
N’attendez plus : rejoignez-nous sur les rives de Fort Lauderdale, en Floride, pour un embarquement imminent !

Au plaisir de vous aider à mincir,
Timothy Almstead, président de Solu Corporation

Extraits :  « Tu manges ta souffrance, et ça va te détruire. »

« – Quand tous les passagers seront à bord, explique Tom, ces deux hommes vont tracer une ligne sur la coque juste au-dessus de la surface de l’eau. Dans sept petits jours, quand l’Extravagance reviendra au port, la ligne se situera au moins trois mètres plus haut par rapport au niveau de l’eau ! Cela indiquera une perte de poids totale d’au moins 2 250 kilos pour les cinq cents passagers ! Je dis bien au moins 2250 ! »

Mon avis :  Après la superbe trilogie Seuls au monde d’Emmy Laybourne, l’auteure fait son grand retour sur le devant littéraire avec un roman totalement différent de sa précédente trilogie. En effet, aussi surprenant soit-il,Sweet – traduisons « sucré » en français -, parle d’un remède minceur innovant mais oh combien dangereux. Dans notre époque où la minceur devient la norme, il est bon de mettre ce genre d’ouvrage entre les mains des plus jeunes, pour les avertir du danger de cette stupide mode.

Mais revenons-en à l’histoire. Lauren et Vivika, deux meilleurs amies, embarquent à bord d’un bateau de croisière grand luxe. Sur ce bateau ne se trouvent que des célébrités et autres personnes richement pourvus, ayant payé comptant pour avoir leur ticket d’embarquement. Mais cette croisière n’est pas une croisière banale. En effet, c’est à bord de ce bateau que va être lancé le Solu minceur, un médicament ultra-puissant qui permet de mincir efficacement en seulement quelques jours. Autant dire que ce produit est un produit qui promet bien des miracles. Lauren et Vivika ne sont pas spécialement rondes, mais plutôt toutes en formes. Lauren apprécie ses formes, tandis que Vivika ne les supporte pas. C’est pour cette raison que cette dernière se jette à corps perdu sur le Solu. Et cela marche : en à peine quelques jours, la jeune fille a déjà perdue cinq kilos. Mais à quel prix ? Le plaisir de maigrir peut-il devenir une addiction ?

Le récit se découpe en deux narrateurs distincts : la première narratrice n’est autre que Lauren, que j’ai présenté brièvement ci-dessus ; tandis que le second narrateur est Tom Fiorelli, un jeune homme sportif et musclé, qui est aussi une célébrité du petit écran. Tom Fiorelli est monté à bord de la croisière non pas pour maigrir – il n’en a pas l’utilité -, mais pour réaliser un reportage sur l’évolution de la prise de Solu. Autant dire qu’il va avoir matière à traiter.

Comme vous devez vous en douter, une petite histoire d’amour bien stéréotypée va naître en Lauren, cette jeune fille ordinaire un peu rondelette et Tom, le beau goss aux multiples abdos qui passe à la télé. Même si ce rapprochement m’a franchement mit en rogne au début, finalement, on s’habitude lentement à ce couple atypique, si typiquement mis en scène dans les romans.

Bref, ne vous inquiétez pas, il n’y a pas que de l’amour mielleux dans cette histoire. Au contraire, la thématique principale de Sweet repose sur l’envie irrémédiable de mincir. Une envie si omniprésente qu’elle en devient presque vitale. Et c’est justement ce qui va se passer avec ce médicament miraculeux ; le Solu. Tout le monde va se jeter à corps perdu dessus. En quelques jours, constatant les résultats phénoménaux du Solu, les clients vont multiplier leur dose pour perdre encore plus de poids. Un cycle infernal, qui fait prendre conscience aux jeunes qui lisent ce roman, du cercle vicieux qu’entraîne une envie trop prononcée de mal maigrir. Ne faites pas n’importe quoi avec votre corps, privilégiez le sport et une alimentation saine et équilibrée. Et par pitié, ne vous laissez pas avoir par les recettes miracles qui prônent les dix kilos en moins en un temps record ! C’est totalement indécent ; comme nous le montre Emmy Laybourne dans cette histoire caricaturale de la course aux kilos en moins.

J’ai bien aimé l’idée de cette croisière originale, même si, je l’avoue, j’ai été assez choquée des conséquences du Solu sur l’organisme humain. Je me serais crue dans un film bien gore, genre The Walking dead. C’est assez déboussolant quand on ne s’y attend pas. Autre point plutôt décevant que je tenais à souligner, c’est le dénouement. Comment peut-on écrire une histoire aussi originale et produire un dénouement si banal ? Très déçue de cette fin, qui s’est déjà effacée de mon esprit.

Si je n’avais qu’une seule chose à vous dire, ce serait : Mesdames et Messieurs, embarquez sur cette somptueuse croisière grand luxe, croisière unique au monde. En effet, c’est sur celle-ci que va être lancé la commercialisation du Solu, LE médicament miracle pour fondre à vue d’oeil. Prenez votre ticket d’embarquement et laisser vous guider.

Ma note : 7,5/10

Une réflexion sur “Sweet

  1. Pingback: L

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s