Retour à Cedar Cove, tome 1 : La maison d’hôtes

Retour à Cedar Cove, tome 1 : La maison d’hôtes de Debbie Macomber.
400 pages, éditions Charleston, à 19,90 €
Résumé : Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le coeur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client, doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.
Extraits :  « Selon moi, tenir une maison d’hôtes n’était franchement guère plus difficile que de recevoir des amis pour le week-end. Me trompais-je ? »
« Aux yeux de sa mère, le ciel était toujours bleu et le soleil éclatant. La vie était un cadeau à chérir ; chaque jour nouveau était une aventure. »

Mon avis : Décidément, je pense que je vais déménager et partir m’installer à Cedar Cove ! Tout y semble si beau, si parfait… une ville malheureusement imaginaire, mais qui me tenterait bien.

La maison d’hôtes est le second roman que je lis des éditions Charleston, et comme avec le précédent, je suis partie totalement à « l’aveugle », ne sachant pas du tout à quoi m’attendre. Et comme avec La femme qui décida de passer une année au lit, j’ai été agréablement surprise, et j’ai accroché dès les premières lignes à ce roman de Debbie Macomber.

L’héroïne s’appelle Jo Marie, elle a perdue son mari quelques mois après leur mariage, et pour recommencer une nouvelle vie, elle décide de tout plaquer et de reprendre une maison d’hôtes située dans une petite ville du nom de Cedar Cove. Peu après son arrivée, déjà deux clients arrivent : Abby, qui a déjà vécue à Cedar Cove, mais en garde des souvenirs terribles, revient pour célébrer le mariage de son frère, ainsi que Josh, qui a été appelé pour rester au chevet de son beau-père, au seuil de la mort. Si ces trois personnages semblent si tristes et mornes, la maison d’hôtes va fonctionner comme un baume, et va rapidement leur redonner le sourire…

La couverture du livre est très accueillante, elle est gaie, éclairée, de telle sorte qu’on a l’impression que l’histoire va être joyeuse, et sans problèmes. Erreur !
Dès les premières pages, le lecteur ressent la tristesse des personnages, et la douleur qu’ils ont dû subir, les épreuves qu’ils ont traversés. Chacun des personnages ont perdus un proche, quelqu’un qui leur était cher. Ils ont déjà en commun ce manque incessant, ce vide que l’on ressent après la mort d’un parent intime. Mais ce n’est pas le seul point commun qui va les lier. Ils décident tous de revenir à Cedar Cove, une petite ville qui semble insignifiante, et s’installent dans la maison d’hôtes tenue par Jo Marie. Ils vivent donc ensemble pendant quelques temps, et vont se croiser et se recroiser, au grès de ces quelques jours.
Ces trois protagonistes m’ont tout de suite parus très sympathiques, je me suis attaché à eux, j’ai compatis à leur(s) malheur(s) et je les ai suivis dans les moments difficiles. Pourtant faibles psychologiquement, ils ont su se ressaisir et aller de l’avant. Mais ce nouveau départ, aurait-il été possible sans la maison d’hôtes de Cedar Cove ?

C’est une question un peu piège… Cedar Cove est décrit comme une ville très accueillante, où les gens n’hésitent pas à parler, à sympathiser rapidement et à s’entre-aider. C’est un peu la ville parfaite, avec un cadre idyllique, un endroit où chacun aimerait vivre un jour !

Dans ce roman écrit tout en finesses et en émotions, Debbie Macomber nous donne une petite leçon de vie, bonne à retenir, mais difficile à appliquer concrètement. Elle nous montre à travers trois exemples des personnages qui ont réussis à surmonter la perte d’un proche, et qui ont enfin réussis à faire leur deuil.

En arrivant à la fin de ce livre, j’ai vraiment été triste… triste de ne pas pouvoir en lire plus ! Heureusement qu’un second tome est prévu en mars prochain (mais ça me paraît tellement long…), je me jetterais désespérément dessus, pour découvrir davantage les bienfaits de Cedar Cove.

Ma note : 9/10

Une réflexion sur “Retour à Cedar Cove, tome 1 : La maison d’hôtes

  1. Pingback: M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s