Quatre naissances et un enterrement

Quatre naissances et un enterrement de Lisa Jewell.
453 pages, éditions Presses de la cité, à 21,50 €

 

Résumé :Lydia, Robyn et Dean ne se connaissent pas et mènent des vies diamétralement opposées. Chacun d’eux a toujours eu l’impression qu’il manquait quelque chose à son existence… et pour cause : ils sont en réalité frère et sœurs. C’est en s’inscrivant simultanément sur un site Internet permettant de retrouver les personnes nées d’un même don de sperme qu’ils le découvrent. Ensemble, ils vont comprendre ce que l’amour, la famille et l’amitié signifient vraiment. Parallèlement, leur père biologique, Daniel, qui est atteint d’un cancer incurable, a émis le souhait de rencontrer ses « enfants ». C’est une course contre la montre qui s’engage alors pour les retrouver à temps…

Extraits :  « La vie distribuait souvent un jeu difficile, mais tout le monde n’aboutissait pas forcément à l’échec. […] Certaines personnes parvenaient tout de même à tirer partie de ce que le destin leur avait donné. »
« Vous savez, on reproche beaucoup de choses à la race humaine, mais vraiment, la plupart du temps, les gens sont absolument extraordinaires, et on ne le sait pas. »

Mon avis : Si vous recherchez un livre léger, capable de vous faire passer un très bon moment et qui contient, dans un même temps, une morale, une petite leçon de vie, n’hésitez pas à choisir ce roman de Lisa Jewell. Il est juste sublime…

Nous faisons la connaissance de plusieurs personnes simultanément. Chaque partie/chapitre est dédiée à une personne en particulier. De cette façon, nous pouvons découvrir, décortiquer et analyser la vie de chacun sans que les personnages soient liés instantanément.

Commençons par parler de la plus jeune protagoniste de l’histoire, Robyn. Etudiante en médecin, travaillant le soir dans un magasin Zara, est quelqu’un qui semble fragile et vulnérable au plus au point. S’ajoute à ça sa naïveté dû à sa jeunesse, et à la sensibilité qu’elle dégage de sa personne. Elle apprend à sa majorité qu’elle a été conçue par insémination artificielle, grâce à un donneur anonyme.

Vient ensuite le tour de Dean, un jeune homme dégingandé, à l’aspect normal, mi-rebelle mi-sensible. Il se cache sous une carapace pour se protéger des coups de la vie, et ne laisse transparaître que très peu d’informations sur sa façon de penser. Comme sa demi-soeur, Dean n’a apprit l’existence de son père biologique qu’à l’âge de 18 ans…

Lydia, la plus âgée des frères et soeurs, apprend au tout début du roman, par une lettre anonyme que quelqu’un lui a envoyé chez elle, qu’elle a été conçue par un donneur de sperme. Un choc qu’elle va devoir supporter toute seule, dû au suicide de sa mère quand elle n’était qu’une enfant et à la mort précipité de son père quelques années plus tard. Mais Lydia, du haut de ses 29 ans, va se montrer très mature, la tête sur les épaules et extrêmement réfléchie.

Nous allons suivre le cours de leur vie, les péripéties qu’ils rencontrent et les conséquences de la découverte qu’ils ont faites.

En parallèle, nous rencontrer Maggie, une femme assez âgée qui s’occupe depuis plus d’un an d’un vieil homme mourant, un certain Daniel. Très attachée à Daniel, elle éprouve bien plus que de l’amitié pour lui, mais sait pertinemment qu’une histoire n’aura jamais lieu entre eux. Il ne reste que quelques mois à vivre à Daniel, et il va profiter de ce court laps de temps pour faire une choquante confidence à Maggie : il est un donneur de sperme, qui a enfanté indirectement quatre enfants. Cette secret intime est une marque d’amour et de confiance qui prouve une nouvelle fois l’attachant des deux individus entre eux. Maggie va tout mettre en oeuvre pour regrouper les enfants de Daniel avant qu’il ne meurt…

Lisa Jewell décrit dans ce livre un procédé qui semble assez simpliste, pour que les personnages puissent se retrouver mutuellement. Il s’agit du Registre des fratries, un site Internet qui regroupe tous les frères et sœurs nés de donneurs de sperme.

Quatre naissances et un enterrement est un roman bourré d’émotions et de sentiments contradictoires. Entre la surprise de la découverte d’un père donneur de sperme, la joie d’avoir des frères et soeurs, l’excitation de découvrir une nouvelle famille, la peur de la rencontre avec leur vrai père, les pleurs (autant de joie que de chagrin) suite à leur rencontre… que de forts sentiments qui se croisent et se recroisent inlassablement. On ne peut que s’attacher aux personnages et compatir avec eux. Il s’en dégage un tel amour et une telle fierté que le lecteur ne peut être qu’abasourdir et ému par cet élan de sentiments.

Outre le fait qu’il soit très touchant, il aborde, de surcroît un message fort, qui marque les esprits.
Je n’avais jamais eu le plaisir de lire un livre traitant du thème d’un donneur de sperme, qui fonde indirectement une famille. On voit bien que les gènes suivent leur route, et font leur petit bout de chemin. La compréhension de certains pères est étonnante, je ne peux qu’être admirative et respectueuse envers ces hommes, qui traitent ces enfants comme la chair de leur chair. Même les « enfants », suite à la rencontre avec leur père biologique, n’ont pas changés leurs habitudes : le père qui les a élevés est leur vrai père, le seul et l’unique qui peuple leur vie. Une fidélité est un amour sans faille transparaît entre eux, ce qui fait passer de superbes moments, qui touchent et émeuvent le lecteur.

Ces personnages, aux vies diamétralement opposées vont se rencontrer une seule et unique fois, et le courant va directement passer entre eux. Un moment fort, très fort, qui prouve avec brio les liens invisibles qui unissent les familles.

L’écriture de l’auteure est captivante, attirante et très agréable. Elle arrive à faire passer des sentiments à travers les pages de son livre, est arrive à créer des moments uniques, et touchants. De plus, son style d’écriture est réaliste, de sorte que l’histoire aurait très bien pu se dérouler dans la vraie vie.

Une atmosphère chaleureuse, chaude, remplie d’amour, avec un trop plein de sensibilité, qui ne laisse personne indifférent. Je vous conseille et vous recommande ce livre, vous ne serez pas déçu.

 

Ma note : 10/10
Publicités

Une réflexion sur “Quatre naissances et un enterrement

  1. Pingback: J – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s