Roman érotique

Promise me this

Promise me this de Christina Lee
299 pages, éditions Hachette, collection BlackMoon Romance, à 15,90€

 

Résumé : ELLE : Dotée d’une forte personnalité, indépendante et impertinente, Jessie a les cheveux teints en bleu et arbore des tatouages audacieux. Passionnée de photographie, elle est plutôt attirée par les bad boys.
LUI : Nate a tous les attributs du jeune homme parfait, qui a peu à donner mais beaucoup à cacher. Jessie le surnomme Monsieur Propre.
EUX : Jessie et Nate sont amis bien que tout les oppose. Quand leur relation se transforme en attraction, Nate craint de céder à ses pulsions violentes. Jessie, elle, veut tout connaître de lui, jusqu’à cette part d’ombre qu’il refuse d’accepter.
Ensemble, ils entament un jeu dangereux qui ne connaît pas de demi-mesure. Nate et Jessie en sortiront-ils inséparables ou déchirés à jamais ?

Extraits : « Jessie, promets-le-moi : explore les différentes facettes de toi-même. Nous avons tous les ténèbres et la lumière en nous. Tu ne sauras pas exactement de quoi tu es faite jusqu’à ce que tu acceptes l’ensemble, que tu le ressentes, que tu le vives. Alors seulement tu seras capable d’affronter tout ce que la vie a à offrir. »
« Tout le monde… a une face cachée, un côté obscur… qu’on ne laisse voir à personne. »

Mon avis : Faites bien attention : ce livre n’est pas à remettre entre toutes les mains. Il contient des scènes et/ou des propos sexuels qui peuvent choquer les esprits les moins avertis. Etant novice dans la lecture de romans érotiques (ne vous méprenez pas, j’ai déjà lu Dévoile-moi de Sylvia Day il y a quelques années, qui ne m’avait pas laissé un souvenir intarissable), j’ai voulu réessayer ce genre de roman particulier.

C’est donc avec Promise me this de Christina Lee que se poursuit ma découverte du roman new adult-érotique. Nate, jeune homme embourgoisé, est connu pour son peu d’attachement à la gente féminine, ainsi que pour ses multiples conquêtes d’un soir. Jessie, quant à elle, fille tatouée, au caractère de feu, fan de photographie, est particulièrement attirée par les bad boys tatoués. Ces deux êtres humains, que rien ne rapproche, vont pourtant connaître des moments de hautes émotions et de symbiose totale. L’un avec l’autre, ils vont apprendre à se découvrir ; que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Si vous ne l’avez toujours pas compris, autant vous dire que ce roman est constitué d’une tension sexuelle de sa première page à la dernière. On y voit des comportements sexuels provocateurs, beaucoup de sauvagerie (avec Nate qui menotte ou fesse Jessie), mais d’autres scènes sont plus sensuels et émotionnelle (les bisous langoureux, la délicatesse des caresses…).

Mais derrière ces scènes de sexe pure, derrière l’apparence dure à cuire de Nate, sont enfouis de nombreux secrets refoulés. Car plus le lecteur avance dans sa lecture, plus il est touché par Nate, homme sensible, au grand coeur, délicat et passionnel. Vous vous demandez sans doute pourquoi je change brusquement de description concernant ce protagoniste. Et bien, il faut dire que Christina Lee a fait fort : elle incorpore un véritable thème dans un roman érotique sans réelle trame : les violences sexuelles faites aux femmes. En effet, la maman de Nate est battue par son mari depuis très longtemps. Déjà quand Nate et son frère Luke étaient enfants, ils entendaient leur père crier, taper, injurier leur mère, et des sanglots s’élevaient de la gorge de leur mère. Mais comme de nombreuses femmes dans le monde, leur mère n’est pas partie de la maison, elle est restée ; pour l’amour de ses enfants, qu’elle voulait protéger, pour l’argent de son mari, dont elle avait besoin pour financer les études de ses fils. Un sujet poignant, familier, qui touche de nombreuses familles dans le monde entier.
Mais l’auteure ne s’arrête pas là. Le personnage de Nate est encore bien plus énigmatique que je ne l’ai décrit jusque-là. En effet, ce jeune homme aux apparences solides cache en fait une peur bleue qui le hante depuis toujours ; il craint de n’être comme son père, de ne pas respecter les femmes, de leur faire du mal. Un traumatisme familial que Jessie, sa « petite-amie » va essayer de lui faire enlever de l’esprit en lui montrant l’exact contraire.

Promise me this contient un thème difficile à aborder, mais touchant. Seulement, outre ce sujet bien menée, je n’ai pas trouvé l’histoire très attractive. Bien au contraire, j’ai éprouvé peu d’intérêt pour les pages que je lisais, avec des passages un peu trop longués à mon goût. J’ai quand même bien aimé lire ce livre et voir enfin quelqu’un qui a le courage d’écrire un livre sur la maltraitance maritale. De plus, sans vouloir vous révéler la fin du récit, le dénouement comporte un message d’espoir fort, que toutes les femmes devraient essayer d’appliquer.

Intimidation, machisme et sexualité sont les maîtres mots de ce livre. Un roman érotique bien plus impliqué dans la société qu’il n’en a l’air. Ne vous laissez pas berner par la chétive histoire, car elle recèle des thèmes bien plus sérieux qu’elle n’en laisse paraître.

Ma note : 6,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Promise me this »

  1. Ping: L

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s