Plus fort que la haine

Plus fort que la haine de Tim Guénard
221 pages, éditions J’ai Lu, à 4,80€
Résumé : Tim est une  » mauvaise graine « . Abandonné par sa mère et battu à mort par son père, il devient à 5 ans un enfant de l’Assistance. De familles d’accueil en maisons de correction, de brutalités en humiliations, il apprend la violence et la haine. Pourtant, son immense soif de liberté et d’amour l’entraînera dans les rues de Paris, au hasard des rencontres, à la recherche d’une humanité perdue et d’un accès au bonheur… Poignant témoignage d’une enfance dévastée, cet ouvrage est aussi un magnifique éloge de l’amour, du pardon et de la vie.

Extraits :  « Le rêve prend du temps sur la misère, la souffrance et l’angoisse. C’est un voyage qui ne coûte pas cher et ne dérange personne. Et il n’y a pas de grèves dans le train des rêves… »
« Je jure d’être le premier à être renvoyé d’une maison de correction. Voilà enfin un but à ma vie. »

Mon avis :  Cette histoire est tellement extraordinaire qu’elle paraît invraisemblable. Or, aussi surprenant que celà puisse paraître, il s’agit bel et bien d’un témoignage autobiographique.

Tim Guénard, auteur, narrateur, protagoniste et victime. Victime d’une enfance gâchée, d’un père violent, d’une mère absente, de personnes indifférentes, peu compréhensives. Une vie si jeune, déjà usée et désabusée de la cruauté du monde. Enfant martyr, battu, injurié, trimballé de foyers en maisons de correction, séjournant dans la rue, se liant à des personnes malveillantes… C’est là l’histoire que narre Tim Guénard avec force émotions et multiple détails déroutants. Comment se relever quand on a aucun point d’appui ?

Abandonné par sa mère, rejeté et battu par son père et sa belle-mère, Tim va voyager de foyers en maisons de correction. Il se mure de plus en plus dans la solitude et s’endurcit au fil des ans. N’ayant jamais connu de parfaite liberté, il décide de s’enfuir de la maison qui le retient, pour partir vivre sa vie à Paris. Une vie de sans abris l’attend, ponctuée de rencontres surprenantes, mais souvent malveillantes, qui vont quand même servir de point d’appui centrale pour la morne existence du jeune homme. On apprendra plus tard que Tim, devenu champion de boxe, se tournera également vers la religion, devenant un croyant pratiquant assidû. Il nous démontre pleinement la grande capacité d’adaptation qu’il a sût mettre en avant pour se (re)construire une vie après avoir fait le deuil de celle qu’il espérait vivre.

Dans nos petites vies bien rangées, on ne peut que regarder celle de l’auteur d’un regard horrifié, voilé de larmes. Ce que je retiens particulièrement de cette lecture – outre l’atrocité des faits rapportés -, c’est la maturité et la force d’esprit de Tim Guénard. En effet, plus d’un aurait été découragé, voire dégoûté par la vie. Alors que l’auteur, au contraire, tente toujours de se relever et d’apporter un semblant de bonheur à son quotidien désastreux.
C’est aujourd’hui d’une voix claire et apaisée qu’il raconte ses mésaventures ; comme s’il avait pardonné au destin de lui avoir fait subir tant de supplices. J’admire sa force de caractère, sa persévérance et sa tolérance. Ce sont très certainement ces traits de caractère qui lui ont permis de survivre dans ce monde, où, livré à lui-même, il a tenté, tant bien que mal, d’améliorer sa vie.

Plus fort que la haine apporte un fort message d’espoir. Un espoir en la vie, en l’avenir. Mais aussi un espoir en nous-même, en nos capacités. Un espoir non pas d’oubli, mais de pardon. Un témoignage bouleversant, unique en son genre, où l’auteur replonge durant quelques heures dans l’enfer le plus terrible qu’un homme puisse vivre.

Ma note : 7/10
Publicités

Une réflexion sur “Plus fort que la haine

  1. Pingback: G – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s