Littérature jeunesse

Magie méli-mélo

Magie méli-mélo de Sarah Mlynowski,
Lauren Myracle et Emily Jenkins
219 pages, éditions Hachette romans, à 10,90€

 

Résumé : Nory Horace vient d’une famille de grands magiciens. Mais quand elle veut se transformer en un petit chat noir tout mignon, rien de vient plus et elle devient mi-chaton, mi-dragon ! Plus moyen de se contrôler : elle grignote les livres de son père, saccage la salle de bains, croque tout ce qui lui tombe sous les pattounes… Que de dégâts ! Nory rentre alors à l’école des magiciens, où les élèves de sa classe spéciale pratiquent eux aussi une magie « Méli-Mélo ». Evidemment, ils sont la risée de l’école. Et ce n’est pas en se transformant en éléphant-putois devant tout le monde que Nory arrivera à se faire des amis. Prête à tout pour être acceptée, Nory s’entraîne avec Elliott, un autre magicien qui, lorsqu’il veut faire du feu, ne parvient qu’à créer de la glace. Nory finira par s’apercevoir que, en unissant ses dons farfelus avec ceux du reste de sa classe pour aider un ami, ils peuvent aussi se rendre capable du meilleur. Etre « bizarre » n’est peut-être pas si mal, après tout !

Extraits :  « Poisson !
Ce n’est pas du poisson, c’est Père !
Poisson !
Tu n’entreras jamais à l’Académie Sagesse si tu manges le directeur.
Poisson !
 »

« Selon mon père, le secret d’une magie forte est qu’elle ne doit pas être liée aux émotions. Il faut la discipliner, rester en contrôle, comme le maître d’un chien. »

Mon avis :  Tout le monde connaît Poudlard. Mais connaissez-vous l’Académie Sagesse ? Non ? Eh bien, Nory Horace n’aurait pas le plaisir de la connaître non plus. Bien que son père soit le directeur de cette Académie de magie, Nory n’a pas des pouvoirs magiques assez développés et stabilisés pour y entrer. Elle n’arrive pas à se transformer en un gentil petit chaton ; il faut toujours que des ailes de dragons viennent se greffer sur son dos. Du coup, elle est envoyée loin du foyer familial, chez tante Margot, dans une classe de Méli-Mélo, pour enfants ayant des pouvoirs bizarres.

Ce petit livre jeunesse, d’apparence rigolo, recèle bien plus qu’une histoire banale sur des enfants magiciens. C’est une véritable leçon de morale que nous insuffle les deux trois auteurs de ce récit. La maîtresse de la classe Méli-Mélo ne cesse de le répéter à ses élèves : ils ne sont pas « bizarres », ils sont juste différents des autres. Les auteurs nous apprennent à se regarder tel que l’on est, sans prendre en considération ce que tout le monde appelle la « norme ». Car, en définitif, qu’est-ce que la norme ? A quoi sert-elle ? A part à se fondre dans la masse de l’uniformité et de la banalité, je ne lui vois pas d’autres utilités.

Nory, que son père a rejeté à cause de sa différence, que les élèves des autres classes pointent du doigt, va apprendre à s’accepter telle qu’est elle. Ce travail sera long et laborieux, mais Mademoiselle Starr, enseignante et ancienne élève Méli-Mélo, va tout mettre en oeuvre pour redonner le sourire à ses élèves.
Bien évidemment, Nory sera aidé et épaulé par les autres élèves Méli-Mélo, qui se retrouvent dans le même cas qu’elle. Une belle et solide amitié va se construire entre tous ces élèves.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce récit. C’est une ode à la tolérance et à l’acceptation de soi. Une histoire divertissante, à but moralisateur. J’adore ce genre de surprise littéraire !

Ma note : 7,5/10
Publicités

2 réflexions au sujet de « Magie méli-mélo »

  1. Ping: M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s