Classique·Littérature française

Mademoiselle de Maupin

Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier
513 pages, éditions Folio classique

 

Résumé : Je me suis épris d’une beauté en pourpoint et en bottes, d’une fière Bradamante qui dédaigne les habits de son sexe, et qui vous laisse par moments flotter dans les plus inquiétantes perplexités ; – ses traits et son corps sont bien des traits et un corps de femme, mais son esprit est incontestablement celui d’un homme.
Ma maîtresse est de première force à l’épée et en remontrerait au prévôt de salles le plus expérimenté ; elle a eu je ne sais combien de duels, et tué ou blessé trois ou quatre personnes… : – singulières qualités pour une maîtresse ! il n’y a qu’à moi que ces choses-là arrivent.

Extraits :  « Quand on s’éveille la nuit et qu’on se relève sur son coude, se dire : – Quelqu’un pense ou rêve à moi ; on s’occupe de ma vie ; un mouvement de mes yeux ou de ma bouche fait la joie ou la tristesse d’une autre créature ; une parole que j’ai laissée tomber au hasard est recueillie avec soin, commentée et retournée des heures entières ; je suis le pôle où se dirige un aimant inquiet ; ma prunelle est un ciel, ma bouche est un paradis plus souhaité que le véritable : je mourrais, une pluie tiède de larmes me réchaufferait ma cendre, mon tombeau serait plus fleuri qu’une corbeille de noce ; si j’étais en danger, quelqu’un se jetterait entre la pointe de l’épée et ma poitrine ; on se sacrifierait pour moi ! – c’est beau ; et je ne sais pas ce que l’on peut souhaiter de plus au monde. »

« Une tromperie agréable ne vaut-elle pas mieux qu’une vérité affligeante ? »

Mon avis :  Ma lecture de Mademoiselle de Maupin signe ma première rencontre littéraire avec le célébrissime Théophile Gautier. Bien qu’étant connu essentiellement pour ses contes et nouvelles fantastiques, il s’affiche ici dans une thématique originale, présentée sous forme d’interrogation qui cherche à comprendre les frontières créée entre hommes et femmes.

D’Albert recherche éperdument la femme idéale, celle qui saura le satisfaire au mieux. Par le fruit du hasard, il va rencontrer Théodore, un jeune homme très séduisant, qui entre en tous points dans les critères esthétiques qu’il affectionne. Malheureusement pour lui, Théodore n’est pas une femme… ou peut-être bien que si. Car derrière ce visage de jeune homme, se cache Madeleine, une jolie jeune femme, qui a décidé de se glisser dans les costumes d’un homme, pour mieux les connaître avant d’en épouser un.

En interrogeant les frontières du genre, Théophile Gautier invoque les normes morales de son temps, à savoir un monde hiérarchisé, dans lequel les femmes, privées de liberté et cantonnées à des tâches subalternes, sont à la merci des hommes, détenteurs de tous les pouvoirs. Une conception genrée clivée, qui malheureusement est encore bien présent dans notre société actuelle.

Néanmoins, dans ce roman Théodore/Madeleine participe à la transgression de ces frontières genrées prédéfinies. En se déguisant en homme, elle floute les limites qui existent entre les deux sexes. Dès son époque, Théophile Gautier invoque un sujet qui fera débat au XIXème siècle, et encore aujourd’hui : la question de l’androgynie. Plus que jamais au coeur de notre actualité, ce phénomène d’androgynie qui relie les deux sexes dans un même corps, amène des débats : confusion des deux sexes ou fusion harmonieuse ? Les avis sont partagés.

Il n’en est pas moins vrai que cette oeuvre ne sera que les prémices de l’ouverture d’une voie dédiée à la question du genre. Un joli roman épistolaire, dans lequel la moralité est fustigée au profit d’une vision des genres plus moderniste. J’ai beaucoup apprécié ce récit.

Ma note : 7,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Mademoiselle de Maupin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s