Lignes de fuite

Lignes de fuite de Val McDermid
440 pages, éditions Flammarion, à 21€

 

Résumé : Stephanie Harker franchit les contrôles de sécurité à l’aéroport quand elle voit son fils, devant elle, se faire embarquer par un homme en uniforme. Prise de panique, elle sonne l’alerte.
Mais les autorités n’ayant pas assisté à la scène la pensent folle et le fuyard a du temps pour s’éloigner.
Alors que Stephanie raconte sa version des faits au FBI, il devient évident que cette histoire est bien plus complexe qu’il n’y paraît.
Pourquoi quelqu’un voudrait kidnapper Jimmy ? Par quels moyens Stephanie peut-elle le faire revenir ?

Extraits : « Un nègre littéraire est un hypocrite professionnel. A force de corrections, nous transformons la personne en face de nous en celle qu’elle veut montrer au reste du monde. Nous sommes les chirurgiens esthétiques de l’image. »
« Quand ton père est un junkie et que ta mère est une alcoolo, tu grandis vite. Ou tu grandis pas du tout. »

Mon avis : Après avoir découvert Val McDermid à travers son roman Sans laisser de traces que j’ai lu il y a quelques années maintenant, je me suis laissée tenter par le nouveau roman de cet auteur. Ce roman policier comportait tous les ingrédients qui auraient pu rendre ma lecture satisfaisante et plaisante, mais hélas, je n’ai pas réussie à rester absordée par l’histoire racontée.

La tension commence in medias res, sans laisser le temps au lecteur de s’apercevoir de quoique ce soit. Dans un aéroport de New York, alors qu’une jeune femme se fait fouiller dans la cabine à la sortie des espaces de sécurité et que son enfant attend sagement qu’elle sorte de l’habitacle, un homme s’approche du jeune gaçon de cinq ans, et repart avec lui. Stopée par les tasers électriques qui s’acharnent sur elle, Stephanie n’a pas le temps de rattraper son fils qui s’éloigne sous ses yeux avec un parfait inconnu. Début alors une longue enquête policière, basée entièrement sur les paroles de l’héroïne, qui raconte la réelle histoire de Jimmy, son jeune garçon, fils d’une ex-star de la télé-réalité décédée, et d’un drogué mort d’une overdose.

Ce qui frappe le lecteur dans ce roman, c’est la transition permanente entre le passé et le présent, entre la narration interne et la narration externe de l’histoire. Un continuel va et vient apparaît, qui transite et coupe l’élan de l’histoire narrée.

Au début, l’histoire est prenante. On se laisse embarquer dans l’aventure de cette jeune femme et dans les affres de ses souvenirs. Une histoire de star de télé-réalité entourée de paparazzis, qui veut raconter sa vie dans un livre dédié à son fils et embauche pour çà un nègre censée l’écrire à sa place : Stephanie. Mais très vite, l’histoire commence à devenir trop longue, trop développée, avec des passages plus que superflus, barbants.

Scarlett, la star de télé-réalité m’était totalement antipathique. Tout dans ses manières, sa façon de se comporter, son langage, sa manière de vivre… m’offusquait ! Val McDermid essayait de nous décrire un monde de la télé-réalité noir, entouré de soirées déjantées où sexe, drogue et alcool se rejoignaient pour une nuit. Je n’ai pas adhéré au paysage dessiné, ni aux personnages présentés, et encore moins à l’histoire racontée.

Par curiosité, j’ai été feuilleté les quelques pages de la fin du roman pour savoir le fin mot de l’histoire. J’ai découvert un final abracadabrant, totalement décevant et mal monté. Je suis bien contente d’avoir abandonné ce livre à la moitié, ça aurait été encore du temps gâché pour rien.

Je m’excuse pour cet avis négatif, mais le trop plein de superflus narratif a désorienté mon esprit du fil conducteur l’histoire. Vous pouvez toujours tenter de le lire, si le coeur vous en dit, mais je ne vous le recommande pas.

Ma note : 2,5/10

Une réflexion sur “Lignes de fuite

  1. Pingback: M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s