L’été où je suis devenue jolie

L’été où je suis devenue jolie
de Jenny Han.
302 pages, éditions Le Livre de Poche jeunesse, à 6,90 €

 

Résumé : Comme chaque été, Belly, sa mère et son frère passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Belly est très attirée par le sombre Conrad, même s’il reste indifférent à elle. Sous le soleil éclatant, les nuages pointent à l’horizon : Belly tombe follement amoureuse de Conrad qui accumule les conquêtes sous ses yeux. Jeremiah se déclare à Belly qui le considère comme un ami. Et entre les pichets de thé glacé, les baignades nocturnes, le sel de l’océan sur la peau, un drame couve. Belly dont le cœur bat la chamade, sent que quelque chose va changer, pour toujours…

Extraits :  « La plupart du temps, on mangeait ce qu’on voulait, à l’heure qu’on voulait. C’était une des choses que j’adorais dans les vacances. »
« La victoire est mille fois plus agréable quand elle surprend tout le monde. »

Mon avis : L’été où je suis devenue jolie est le premier tome d’une trilogie, une trilogie qui s’annonce relativement plaisante à lire.

Depuis sa plus tendre enfance, Belly, son frère Steven et sa mère viennent passer leurs vacances d’été avec Susannah et ses deux fils, Conrad et Jérémiah. Mais cet été, Belly a changé ; ce n’est plus une petite fille que Susannah et les garçons retrouvent, mais bel et bien une adolescente, voire une petite femme.
Grâce à ce changement qui ne passe pas inaperçu, Belly va passé l’un des meilleurs été de sa vie… entre amour, secrets, tristesse et drame, tous les ingrédients sont réunis pour permettre à notre jeune héroïne de se souvenir à jamais de l’été de ses 16 ans.

Le roman est très court, il est simple à lire et se destine plutôt aux adolescents. La fluidité de l’écriture de Jenny Han ainsi que sa simplicité, entraîne facilement le lecteur dans l’histoire, qui se retrouve plongé très rapidement en vacances, en été, avec Belly et ses amis.

La protagoniste, même à l’orée de ses 16 ans, garde un côté enfantin, voire immature, qui, au lieu de déranger le lecteur, lui implique un sentiment de confiance, et de familiarité.
Apparemment, Belly a bien changé en un an. Les nombreux compliments que lui font les personnages secondaires, ainsi que l’étonnement qu’elle ressent face aux éloges qui lui sont dû, peut faire penser qu’avant, Belly n’était pas très jolie. Voilà la limite de ce livre, le petit côté dérangeant ; malgré des retours en arrière fréquent (à ses 11 ans, ses 12 ans…), l’auteure ne s’attarde pas sur l’apparence physique de l’héroïne. Au contraire, Jenny Han va plus se focaliser sur son état d’esprit étant plus jeune, et non sur sa physionomie. Peut-être que Belly a toujours été belle, mais que ses proches ne l’avaient pas remarqués avant… ?

Concernant l’intrigue amoureuse, qui est au centre du roman, je la trouve assez pèle-mêle : elle nous embrouille plus qu’autre chose. Un coup Belly aime Conrad, puis elle préfère Jérémiah, elle rencontre Cam, elle retombe amoureuse de Jérémiah, mais elle aime aussi Cam, pour finir par revenir avec Conrad… il faudrait qu’elle se décide ! Ce manque de certitude trouble un peu le lecteur, mais c’est voulu de la part de l’auteure, c’est ce qui donne un petit peu de mystère au récit.

Du mystère, j’en ai ressenti concernant certains personnages secondaires. D’abord Conrad, qui est refermé sur lui-même, dans sa coquille. Il n’exprime pas ses sentiments et ne s’ouvre pas aux autres. On ne sait pas vraiment ce qu’il ressent, ce qui le pousse à faire ce qu’il fait.
Ensuite, c’est le dénommé Cam qui m’a intrigué. Je n’ai pas réussi à lui placer une « étiquette » ; est-ce un intello ? est-il timide ? qui est-il réellement ? d’où vient-il ? Que de questions qui ne trouvent pas forcément leurs réponses dans le texte.

En tout cas, l’univers où se déroule l’histoire a l’air idyllique. Entre la piscine, les bains de minuit, la plage et la mer à proximité, les nombreuses fêtes et les soirées… un cadre particulièrement attrayant, qui fait rêver. Vivement les vacances d’été !

Si vous êtes en plein examen, que vous recherchez une petite lecture sympathique, sans prise de tête et plutôt courte, je vous conseille L’été où je suis devenue jolie. Ce livre ne peut tenir que quelques jours (vu son peu de longueur et l’attraction qu’il exerce), mais qu’elle régal ! Rassurez-vous, si vous en voulez encore, deux autres tomes suivent celui-ci.

Je suis pressé de découvrir les prochains tomes. Ma lecture de ce livre est passée tellement vite, que j’en redemande encore et encore !

Ma note : 8,5/10
Publicités

Une réflexion sur “L’été où je suis devenue jolie

  1. Pingback: H – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s