Le mec de la tombe d’à côté

Le mec de la tombe d’à côté
de Katarina Mazetti,
253 pages, éditions Babel, à 7,50€

 

Résumé : Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment.
Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.
Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis…C’est le début d’une passion dévorante. C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Extraits :  « Qui est cette femme qui prend des notes devant une tombe ? Est-ce qu’elle tient le registre des maris qu’elle a tués ? »

« C’est elle qui m’a baptisée Désirée, et pour cause. L’intention était bonne mais j’ai eu le temps d’apprendre à haïr mon prénom au cours de ma scolarité. J’étais régulièrement prise pour cible par les autres enfants qui évidemment m’appelaient Diarrhée. »

Mon avis :  Une histoire suédoise hautement sollicitée par les lecteurs français, qui m’ont, à force de critiques, donné envie de découvrir à mon tour ce récit.

Me voici donc plongé dans les vies très différentes de Désirée et Benny. Désirée est une veuve solitaire d’un mariage sans passion, bibliothécaire dans la vie quotidienne, qui traîne chaque jour sa science sur la tombe de son mari. Benny est un agriculteur un peu benêt, solitaire également, qui vient fréquemment rendre visite à ses parents défunts. Rien ne prédestinait ces deux là à se rencontrer. Leur caractère, leur milieu, leur physique, leur façon de voir la vie… tout les oppose. Et pourtant… ces deux voisins de deuil vont surmonter leur enfermement solitaire pour partager un amour unique. Un amour qui dépasse les règles et les lois. Un amour étrange, à première vue, mais si beau à découvrir.

Deux êtres diamétralement opposés, qui se rencontrent au détour d’une tombe… bizarre, ne croyez-vous pas ? Cela, combiné au langage un petit peu lourdeau du récit, peut ébranler un lecteur non-avertis. C’est un véritable choc des cultures qui se déroule sous nos yeux. Benny, l’agriculteur au langage bestial et aux blagues limitées, qui tombe amoureux de Désirée, l’intellectuelle qui manie les mots comme l’autre manie la pioche.

Benny et Désirée, c’est un peu la Belle et la Bête suédoise. Ils vont s’aimer malgré leurs différences. C’est ce qui fait toute la beauté de leur histoire. Une histoire qui se moque des conventions et des regards extérieurs. Ils vont apprendre à s’apprécier, vont se découvrir progressivement et vont tenter d’insuffler un peu de sa passion à l’autre.

Une histoire bouleversante et légère, tantôt cocasse ou fâcheuse, elle m’a quand même laissée un goût d’inachevée. L’intention était bonne, le sujet bien traité, mais peut-être pas assez approfondi. Tout était un petit peu trop lisse, il manquait cruellement d’actions ou de rebondissements. De plus, une large part des critiques vantaient l’humour débordant de ce récit. Se marraient-ils de la situation ? Des personnages ? En tout cas, je suis passé à côté. Loin de trouver l’histoire risible, j’ai éprouvé de la compassion et de larges sentiments d’affliction pour les personnages.

Katarina Mazetti dépasse les clichés de l’amour et confronte les contraires – haine et amour, humour et ennui. Elle pointe du doigt les conventions sociales qui dirigent implicitement nos vies et nos décisions. Benny et Désirée, arriveront-ils à surmonter suffisamment leurs différences pour débuter une belle histoire d’amour ? A noter qu’il existe une suite à ce roman, qui se nomme Le caveau de la famille.

Ma note : 6/10
Publicités

Une réflexion sur “Le mec de la tombe d’à côté

  1. Pingback: M

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s