Littérature jeunesse

Le comédien de Molière

Le comédien de Molière d’Annie Jay
188 pages, éditions Le Livre de Poche Jeunesse, à 4,95€

 

Résumé : Le grand Molière accueille dans sa troupe un jeune homme de douze ans au talent époustouflant. Michel Baron est orphelin et commence son apprentissage auprès du grand maître. Molière le traite comme un fils. Il lui apprend le métier, le comble d’affection, et le fait monter sur scène devant le roi. Très vite, le jeune prodige séduit le public de Paris, on ne parle que de lui. C’est un triomphe !

Extraits : « Cela a parfois du bon de ne rien savoir, car on voit les choses avec plus de recul. »
« Molière le suivait du regard. Michel se rengorgea : depuis sa naissance, on ne cessait de lui répéter combien il était beau avec ses cheveux blonds bouclés et ses yeux bleus bordés de longs cils. »

Mon avis : C’est avec clarté et simplicité qu’Annie Jay nous raconte une des nombreuses aventures de Molière : sa rencontre avec le comédien Michel Baron. Dans une tournée narrative presque fictionnelle, c’est pourtant un épisode concret du réel qui est ici présenté : Michel Baron, jeune comédien orphelin, délaissé à une troupe de théâtre qui l’exploite, est très vite repéré pour sa bouille d’ange et ses talents de comédien époustouflants. Molière le prend sous son aile, en dépit des critiques virulentes de sa femme, lui apprend les fondements même du jeu de l’acteur – précieux conseils qui lui serviront à rejoindre la Troupe du Roi Louis XIV.

Vous l’aurez compris, l’histoire se déroule au temps de Louis XIV, à la fin du XVIIème siècle, où les théâtres prolifèrent, tout comme leurs auteurs, qui deviendront des classiques incontournables du genre – parmi les grands auteurs dramatiques cités, il y a bien évidemment Molière, mais aussi Racine, Corneille, Chateaubriand… Un temps où le roi, très accessible, avait une haute considération du divertissement théâtral, et était très lié avec les plus grands comédiens.

Annie Jay nous permet un retour en arrière, à l’époque de l’art théâtral florissant, jalonné par les querelles entre troupes – dans Le comédien de Molière, le théâtre de l’Hôtel de Bourgogne est constamment montré en conccurence direct avec celui de Molière, jouant les mêmes pièces en même temps, et envoyant des personnes chargées de décridibiliser les pièces jouées dans le théâtre opposé pour attirer un public plus nombreux dans son théâtre de prédilection.
L’auteure cite de nombreuses pièces de Molière, et essai de nous faire pénétrer dans l’intimité de la réalisation théâtrale, en montrant clairement les difficultés liées aux représentations – apprendre très vite des textes très longs, bien répartir les rôles en fonction de la côte de popularité de l’acteur, se coordonner, ne pas ennuyer le public…
Et c’est avec une grande satisfaction que nous voyons les progrès effectués par le protégé de Molière, Michel Baron, qui, à a peine 12 ans, arrive à grimper les échelons de ce monde artistique, pour terminer par intégrer la troupe la plus estimée du pays, la Troupe du Roi.

Malheureusement, ennivré par l’incroyable ascension qu’il a réalisé, Michel Baron s’est laissé dérivé vers la fin de sa vie. Prenant des airs de nobles, courtisant ouvertement de nombreuses femmes, il rejoint les rangs des hypocrites cyniques à l’insu de Molière. En effet, il participe en secret aux soirées mondaines organisées par les hautes strates de la bourgeoisie, le duc d’Enghien, ou le détestable Noisy. Cette entorse à sa vie fabuleuse sera sévèrement punie par une régression des sentiments des nobles. Je ne peux vous dévoiler la fin de ce roman, mais sachez que les talents de Michel Baron lui seront bénéfiques pour se venger allégrement de l’humiliation subie par ses personnes malintentionnées.

C’est un retour dans le passé très enrichissant. Une lecture qui se laisse lire facilement, très accessible aux plus jeunes, qui raconte avec facilité et passion l’ascension vertigineuse d’un jeune homme de 12 ans, secondé par le célèbre Molière.

Ma note : 9/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Le comédien de Molière »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s