Le chat passe à table

Le chat passe à table de Philippe Geluck
182 pages, éditions Casterman, à 17,95€
Résumé : -Le chat, le retour du chat, la vengeance du chat, le quatrième chat, le chat au congo, ma langue au chat, le chat à Malibu, le chat 1999,9999, l’avenir du chat, le chat est content, l’affaire le chat, et vous, cha va ? le chat a encore frappé, la marque du chat, et… euh une vie de chat, le chat acte XVI, le chat erectus, le chat sapiens, la bible selon le chat… et c’est tout.
-Tiens, tiens ! Alors, selon toi, c’est tout ? Tu n’oublierais pas les encyclopédies, ou les livres de texte ?
– Ah oui ! Le docteur G répond à vos questions, le docteur G fait le point, cher docteur G, oh toi le belge, ta gueule Geluck se lâche, Geluck enfonce le clou… Il y a peut-être encore autre chose, mais je…
-Un petit coup de code-barres va lui rafraîchir la mémoire !
– Pas de violence les gars ! Je propose qu’on aille vérifier tout ça sur http://www.geluck.com
Extraits : « Mon beau-frère n’a qu’un défaut. C’est de n’avoir aucune qualité. »
« L’optimiste voit le verre à moitié plein. Le pessimiste voit le verre à moitié vide. Et aucun de ces deux cons ne se demande pourquoi on ne leur sert que des demi-verres.« 

Mon avis : Sans grande surprise, Philippe Geluck m’a une nouvelle fois charmée. Son répertoire de blagues est renouvellé quotidiennement, pas de redondances dans ses sketchs, ni de lourdeurs au fil des pages, tout semble neuf à chaque fois, frais et paré pour nous faire nous exclaffez de rire une nouvelle fois.

Le dernier album humoristique de Philippe Geluck ciblait un thème en particulier, la religion, dans La Bible selon le Chat. Cette fois-ci, sans tabler de grand titre accrocheur, Le chat passe à table reste assez vague concernant l’idée première qu’il veut exploiter. Rien n’indique le sujet premier du live ; le titre pouvant être pris au premier degré comme au second, ou même sous forme de polysémie. Mais la seule vue du chat, si connu dans le milieu de l’humour, peut suffire à un lecteur pour acheter le coffret sans chercher plus loin.

Car oui, l’auteur revient en force avec un coffret contenant deux petits livres pour bien plus de blagues. En exclusivité, il offre également un journal du Chat, fait exceptionnel et novateur, qui en séduira plus d’un. Pour ma part, je pense que le prix est abordable compte tenu de l’ampleur du coffret, et de son contenu.

Comme d’habitude, j’ai ri à de nombreuses reprises, j’ai été surprise par certains blagues, décontenancée par d’autres… Bref, Philippe Geluck joue sur les émotions du lecteur tout en lui donnant à lire et à voir des choses distrayantes, qui lui feront oublier jusqu’à l’endroit où il se trouve.
Je parle souvent des blagues de l’auteur, mais j’en oublie d’énumérer son talent de dessinateur. Cet humour ne pourrait pas être ce qu’il est sans les splendides dessins qui illustrent pleinement le gag mis en scène. Les expressions faciales du chat, notamment son état stoïque face à certaines paroles, me font encore plus marrer : voir le protagoniste rester de marbre face à l’absurdité des faits et gestes, à l’idiotie de certaines bulles, ne peut que faire rire.

Le Chat passe à table est un tout, parfaitement organisé, bien dessiné, novateur, moderne et incroyablement amusant. A n’en point douter, cet auteur Belge est un incontournable du milieu de la bande dessinée humoristique, adoré par ses fans, qui en redemandent toujours plus. D’ailleurs, à quand le prochain volume ?

Ma note : 7,5/10
Publicités

Une réflexion sur “Le chat passe à table

  1. Pingback: G – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s