La ligne verte

La ligne verte de Stephen King.
507 pages, éditions 84 à 7,17€

Résumé : Octobre 1932, pénitencier d’État, Cold Mountain, Louisiane. Le bloc E, celui des condamnés à mort, reçoit un nouveau pensionnaire : John Caffey rejoint ceux qui attendent de franchir la ligne verte pour rencontrer la chaise électrique, Miss Cent Mille Volts. Mais Caffey n’est pas comme les autres. D’accord, on l’a retrouvé auprès des cadavres ensanglantés de deux petites filles, mais il est étrangement absent. Jusqu’au jour où Paul, le gardien-chef, tombe malade et alors une terrible vérité semble s’esquisser. Qui est ce prétendu meurtrier aux pouvoirs étranges ? Qui dresse Mister Jingles, l’étrange souris, bien trop intelligente ? Quand Paul commence à répondre à ces questions, il sent que personne dans le bloc E ne sortira indemne de la rencontre avec John Caffey.

Extraits : « Lire la fin d’un roman policier avant d’y arriver, c’était comme de manger un biscuit fourré à la noix de coco en allant tout de suite à la noix de coco : après, vous n’avez plus qu’à jeter le biscuit ! »
« Quand un homme a quelque chose à faire, il doit s’y atteler, et tant pis si c’est douloureux.« 

Mon avis : Quel merveille ! Ce livre de Stephen King est une oeuvre d’art, un vrai régal avec un scénario magnifique. Ce roman ponctué d’une pointe de fantastique se lit très rapidement, il est agréable à la lecture, le style de l’auteur est bien présent, et le fait que le livre ai été publié en feuilleton de plusieurs épisode le rend d’autant plus exceptionnel et unique.
Une histoire émouvante, regroupant tous les sentiments les plus forts que nous pouvons éprouver. Un suspense tenu jusqu’au bout, des rebondissements et certains détails qui surprennent vivement le lecteur. Avec l’omniprésence de la mort, un certain trouble s’insinue en nous, preuve que ce roman est également psychologique. Une oeuvre dont chaque personne l’ayant lu n’en sort pas indifférent.
Les personnages font un peu pitié, ce qui les rend très attachants, ils sont sympathiques, intelligent et on tous un très grand coeur.
Happé et envoûtée par ce roman, je l’ai terminé en un rien de temps, le dévorant, ayant du mal à me détacher de lui quand je devais absolument arrêter ma lecture. Je vous conseille de le lire, vous n’en serez pas déçu ! Pour ma part, il me tarde de découvrir le film… je vais de sitôt partir le télécharger !

 

Ma note : 10/10
Publicités

Une réflexion sur “La ligne verte

  1. Pingback: K

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s