Littérature allemande·Littérature jeunesse

Good bye Berlin

Good bye Berlin de Wolfgang Herrndorf
328 pages, éditions Le Livre de Poche jeunesse, à 6,90€

 

Résumé : C’est parce que Maik et Tschick sont les seuls à ne pas être invités à l’anniversaire de Tatiana, qu’ils décident de partir en voiture vers Valachie, plein sud. Le soleil donnera la direction. S’il pleut ? Ils verront bien. Tschick, l’immigré russe, au volant, Maik, le fils de bonne famille, à ses côtés. Ils ont quatorze ans. C’est parti pour un road trip ! Les deux garçons vont plonger dans des situations cocasses, croiser des personnagesextravagants.se perdre dans des paysages irréels. Leur bonne humeur indéfectible transforme le voyage en une odyssée joyeuse et burlesque. Ce livre nerveux, qui joue des déchirements de la jeunesse, est animé par un profond esprit de tendresse et d’optimisme. Un livre heureux, qui rend heureux.

Extraits : « Faut bien vous mettre un truc en tête, mes mignons, a-t-il dit enfin. Tout est absurde. Tout. Même l’amour. Carpe diem. »
« Il n’y a pas grand-chose que tu puisses apprendre de ta mère. Mais il y en a quand même deux : premièrement, on peut parler de tout. Deuxièmement, t’en as rien à foutre de ce que les autres pensent. »

Mon avis : Voici un roman Allemand bien sympathique, mais que j’ai quand même failli abandonner plus d’une fois.

Le narrateur est interne ; c’est un jeune garçon Allemand, encore au collège, qui raconte les grands événements de sa vie d’un ton enfantin, avec un style particulier qui peut paraître déroutant. Pour ma part, je n’ai pas accroché à la manière dont est racontée l’histoire. Maik, le protagoniste et narrateur interne a tendance à mélanger des bribes d’histoires, à s’embrouiller dans ses descriptions et à divaguer facilement sur d’autres sujets. De plus, il utilise par moment un langage grossier et vulgaire, qui peut choquer le lecteur. Ce jeune homme, pourtant bien élevé, bien éduqué, se retrouve ami avec Tschick, un russe, qui l’embarque dans de folles aventures et arrive à facilement l’influencer. En effet, le protagoniste, de part son jeune âge, se laisse berner par son ami, tenter par l’aventure, et voit sa personnalité déteindre sur celle de Tschick.

Les deux amis, en vacances scolaires, se lancent dans un road trip irresponsable, totalement délirant, sans queue ni tête. Ils errent sur les routes, font des rencontres insoupçonnées, découvrent des lieux improbables. On les retrouve à la fin de leur voyage, changés, comme s’ils avaient grandis durant leur laps de temps d’errance.

J’avoue que je n’ai pas vraiment accroché au livre et que l’idée d’abandonner ce roman m’a prit à plusieurs reprises. Néanmoins, m’attendant à chaque chapitre à un revirement inattendu de la situation, j’ai continué ma lecture. Ce n’est pas un livre extraordinaire, il est plutôt passe partout, agréable à lire mais pas irremplaçable.

Si vous cherchez une lecture loufoque, décalée, drôle, écrit dans un style léger, facile à lire… venez lire ce roman !

Ma note : 5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Good bye Berlin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s