Chick-lit·Littérature américaine

Coup de foudre à Austenland

Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale.
254 pages, éditions Charleston, à 17 €

 

Résumé : Jane Hayes est une jeune New Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l’adaptation de la BBC d' »Orgueil et Préjugés ». Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant :aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison ! Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de trois semaines à Pembrook Park, un manoir où l’on vit dans la peau d’une héroïne de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser la jeune femme de son obsession pour lui permetter de rencontrer un vrai Mr Darcy ?

Extraits :  « Pourquoi, quand elle était célibataire et à la recherche d’un homme, semblaient-ils tous pris, et quand elle avait renoncé, ils étaient tous disponibles et intéressés ? »
« Chaque histoire d’amour devait mener au mariage, chaque flirt n’était qu’un moyen pour trouver un partenaire avec qui passer le reste de sa vie. »

Mon avis : Avant de commencer à parler de ce roman, je tiens à vous informer que je n’ai pas lu le très célèbre Orgueils et préjugés de Jane Austen (mais j’ai comme projet de le découvrir, si le temps me le permet). Donc je ne pourrais pas faire, dans ma chronique, des parallèles entre le livre de Jaune Austen et cette plongée au coeur du roman, à l’époque Austeniene.

Jane Hayes vit dans son appartement, à New-York, bercé par le quotidien de son travail en tant que graphiste, par le métro, le bruit, et par son étrange obsession pour le roman Orgueils et préjugés de Jane Austen, récemment adapté au cinéma par Colin Firth. Lorsque sa grande-tante meurt, elle lui lège un cadeau des plus surprenants ; trois semaines de « vacances » à Pembrook Park, dans un manoir anglais nommé Austenland, où Jane va pouvoir revenir dans le passé et vivre comme dans son roman préféré. Entre amours, faux-semblants et comédie, Jane (et nous-mêmes), n’auront pas une minute de répit ! Va-t-elle réussir à trouver l’amour ? Comment se déroulera son séjour Austenien ?

Autant vous le dire tout de suite, mon avis sur ce livre est assez mitigé.

J’ai adoré l’idée de ce roman ; pouvoir se plonger dans la réalité de son roman préféré, être capable de jouer le rôle de son héroïne favorite… le concept est très bien pensé ; rien que d’y penser, le rêve prenait le pas sur la réalité, et je m’imaginais dans la peau de personnages imaginaires de romans…
Mais le fait de s’immerger dans une époque différente entraîne des habitudes différentes, un langage plus soutenu, un style vestimentaire totalement autre qu’au XXIème siècle… bref, Jane doit changer du tout au tout sa façon de vivre, pour pouvoir incarner au mieux le personnage qu’elle est censé représenter. Même si le début de son aventure s’avère plus complexe qu’elle ne l’aurait crue, elle commence à apprécier cette vie du XIXème siècle.

Malheureusement, il ne se passe pas grand chose pendant ce séjour, qui semble durer des mois… La protagoniste paraît être venue uniquement pour rechercher l’amour. Elle ne profite pas de tout ce qui l’entoure, et se concentre dès les premiers jours sur les hommes. C’est une obsession chez elle : elle veut trouver le Mr Darcy idéal, coûte que coûte !

Les personnages m’ont semblaient lointain. Je ne sais si c’est à cause de leur jeu de comédie, qui m’a fait passer à côté de leur personnalité ou si c’est simplement leur caractère que je n’ai pas réussi à cerner… mais ils m’ont parus distant, même à la fin.
Ce jeu d’acteurs troublent le lecteur au plus au point : qui se cachent réellement derrière ces personnes-là ? Dur de discerner la réalité, masquée précautionneusement derrière des masques.

Cette très courte lecture, m’a fait passé un agréable moment en compagnie de cette Jane Hayes.

Le petit plus, particulièrement sympathique, est la liste des ex petits amis de Jane. A la fin de chaque chapitres, le numéro ainsi que le nom d’un de ses ex petits amis est écris, avec en prime, un drôle de petit résumé qui explique leur rencontre, leur moments passés ensemble, ainsi que leur séparation. J’attends avec impatience les fins de chapitres pour découvrir l’ex petit ami suivant ; je me suis bien amusé à lire ces petites notes, et je comprends maintenant Jane dans son mal d’amour.

Suite à cette découverte, le roman de Jane Austen m’attire davantage.

Coup de foudre à Austenland va être adapté au cinéma, grâce à l’amie très célèbre de Shannon Hale : Stephanie Meyer, l’auteure de Twilight. A découvrir prochainement sur vos écrans !

 

Ma note : 6/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Coup de foudre à Austenland »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s