Autobiographie·Bande-dessinée·Humour

Alien triste

Alien triste de Pedro Mancini
118 pages, éditions Insula, à 17€

Résumé : Alien Triste porte un costume-cravate. Alien Triste est hanté par son passé. Alien Triste a une psy et aucun succès avec les femmes. Alien Triste s’appelle aussi Luis et il est dessinateur. Dans ce comic strip humoristique, Pedro Mancini rassemble ses souvenirs d’enfance, ses rêves et ses obsessions incarnés par un visqueux personnage tressaillant. Avec un ton pathético-délirant, il décrit l’entrée dans l’âge adulte et le sentiment d’être étranger au monde qui l’entoure.

Extraits :  « Il est peut-être temps d’arrêter de vivre dans un rêve… de se concentrer un peu plus sur la réalité… de poser les pieds sur terre. »

« Non, pas alcoolique, non. Je suis timide. »

Mon avis :  Un grand merci à Babelio, qui m’a permis de recevoir ce livre, remporté dans le cadre de la masse critique BD de décembre. Quelle surprise en le recevant, lorsque j’ai découvert le format atypique du livre : tout à l’horizontal. Il va falloir réfléchir avant de le placer dans la bibliothèque. Car des livres ovni comme cela, j’en ai pas des tonnes.

Alien triste, ce sont plusieurs planches de bande-dessinées indépendantes, d’abord publiées sur Internet, dans le blog de l’auteur, puis dans des fanzines (des périodiques réalisé par des auteurs amateurs passionnés, pour d’autres passionnés).

Vous l’aurez compris, autant matériellement que textuellement, ce livre est un vrai mystère. Le personnage principal est un homme en costume cravate, doté d’une tête d’alien. Cet alien est un artiste, plus spécifiquement un dessinateur de bandes-dessinées. Il porte en lui la marque significative de chacun des artistes : des êtres à part, solitaires, créatifs, un peu étrangers au monde qui les entoure.

On peut s’interroger sur une possible autobiographie cachée de l’auteur. Il faut dire que le protagoniste comporte bon nombre de caractéristiques propres à Pedro Mancini : ils sont tous deux des artistes, dessinateurs de bande-dessinées, qui publient sur des fanzines. De plus, sur une des planches, apparaît un personnage qui est pourvu de traits de caractères qui ressemblent grandement à l’auteur. Alors, écrits autobiographiques ou non ? Le doute est permis.

J’ai beaucoup aimé la marginalité du style d’écriture et l’originalité du dessin. Même si au début, la tête de l’alien intrigue et effraie, on s’y habitue peu à peu. Le mélange des genres est aussi étonnant. L’auteur combine une certaine tristesse mélancolique à de l’humour noir bien dosé. Tout le monde n’est pas sensible à ce genre de chose. Pour ma part, je l’ai bien apprécié. Même si je n’ai pas ri aux éclats, j’ai apprécié les petites blagues décalées.

Le seul petit reproche que j’aurais à faire, ce serait à la maison d’éditions que je le ferais : la prochaine fois, merci d’ajouter la numérotation de bas de pages. Ça peut paraître insignifiant et sans importance, mais ça aide beaucoup pour se repérer dans le livre, ou pour mémoriser des passages que l’on a plus aimé que d’autres…

Ma note : 7,5/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Alien triste »

  1. Ping: M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s