Littérature jeunesse

Alexandre le Grand

Alexandre le Grand d’Hélène Montardre.
167 pages, éditions Nathan, à 5€

 

Résumé : Alexandre est le fils de Philippe, le roi de Macédoine. Celui-ci lui le forme depuis son plus jeune âge à devenir un grand souverain. Alexandre a d’ailleurs déjà accompli quelques exploits, parmi lesquels dompter le cheval Bucéphale, qui l’accompagnera plus tard dans ses conquêtes…
Mais Philippe est assassiné. À 20 ans, Alexandre monte sur le trône de Macédoine. Son ambition est grande, et il veut poursuivre le rêve de son père : porter le rayonnement de la Macédoine au plus haut, au plus loin. Ce qu’il découvre par-delà les contrées et les frontières va l’émerveiller… Cette soif de découvertes, tout autant que ses qualités de chef et de stratège, l’emmènera jusqu’au bout du monde.

Extraits : « Il y a une différence entre pratiquer une langue durant les heures de cours et l’utiliser au quotidien pour aborder toutes sortes de sujets ! »
« Les vêtements que nous portons n’enlèvent rien à ce que nous sommes ni à notre courage. »

Mon avis : Je suis le genre de personne ayant une assez bonne mémoire dans la vie courante, mais qui n’arrive, malheureusement pas, à retenir des dates importantes de l’Histoire. Je n’arrive donc pas à faire une chronologie un temps soit peu correcte des différents règnes (que ce soit au niveau de la France ou plus largement), c’est pour cela que l’histoire d’Alexandre le Grand m’a beaucoup attiré. Se baser sur une personne à la fois (personne qui a marqué l’histoire), en apprendre un peu plus sur ladite personne, puis élargir ses horizons à ses successeurs, c’est la technique que j’ai trouvé pour qu’enfin, un peu d’histoire s’imprime dans ma mémoire. Je rappelle que cet ouvrage est accessible dès 10 ans et qu’il est « adapté au programme scolaire », mais un adulte peut tout aussi bien le lire.

Tout est bien expliqué, dans une écriture assez fluide, qui transporte le lecteur au temps des conquêtes. Un saut dans le passé très grand, car l’histoire se déroule vers l’an 300 avant Jésus-Christ, autant dire, il y a une éternité.
Le livre se base principalement sur le personnage d’Alexandre le Grand (quoiqu’on en apprend un minimum sur son père, Philippe, le roi de Macédoine), et sur toutes ses explorations dans le vaste monde. Hélène Montardre narre bien les épisodes et les avancées des troupes d’Alexandre le Grand, mais elle ne fait que coucher sur le papier toutes ses mésaventures. Je trouve ça vraiment dommage, j’aurais énormément adoré si elle avait développé un tout petit peu plus profondément certaines choses (par exemple, qu’est-ce que la Macédoine ? où est passée la Perse de nos jours ? qu’est-ce que Babylone ? les noms des personnages, d’où tirent-ils leur étymologie ?). Après, je peux comprendre que ce livre n’est pas un manuel où l’on enseigne pas à pas toute l’histoire de ce temps.

Néanmoins, ce livre se laisse lire tout seul. Les événements s’enchaînent vite, l’auteure ne nous barbe pas d’infinis descriptions et entre directement dans le vif du sujet. Tout est très complet, on voit qu’Hélène Montardre est passionnée et/ou s’est beaucoup documentée avant d’écrire cet ouvrage. De plus, à la fin de notre lecture, une grande carte représente, point par point, les ascensions d’Alexandre le Grand et de ses troupes. On peut alors se rendre plus sérieusement compte de la grandeur de leur expédition ! Une petite chronologie de dates est également disponible à la fin du livre ; de quoi rendre plus clair dans notre esprit tous les événements qui se sont passé alors.
Néanmoins, je doute qu’un enfant d’une dizaine d’années puisse vraiment comprendre, apprendre et retenir plus de la moitié des informations qui sont fournies dans ce livre…

Ce livre (qui n’est pas vraiment un roman, vu que l’histoire n’est pas fictive du tout), est fort intéressant, évidemment et très instructif. C’est avec un grand plaisir que j’ai découvert l’épopée de notre cher Alexandre le Grand. Ma culture générale s’est agrandie grâce à cet ouvrage, et j’en remercie vivement l’auteure. Néanmoins, j’ai trouvé qu’Hélène Montardre restait un peu trop à la surface du récit, elle ne s’est pas aventurée dans des détails, qui auraient pu être également fort intéressant. Ça n’empêche que ce livre est super !

 

Ma note : 7/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Alexandre le Grand »

  1. Ping: M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s