Littérature jeunesse

Une (irrésistible) envie de sucré

Une (irrésistible) envie de sucré de Meg Cabot
426 pages, éditions Hachette romans, à 16€

 

Résumé : Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d’avant, les paillettes et les larmes, non merci.
Elle décroche un job dans une résidence d’étudiants où l’on ne s’ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu’il s’agit de meurtres.
Ça tombe bien, le sublime garçon qui l’héberge dans sa sublime maison – Cooper est détective. En plus, il se fiche qu’elle fasse du 46 !
Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe…
Extraits : « C’est ce qu’il y a de chouette, avec les chiens. Ils sont toujours si contents de vous voir. En plus, figurez-vous, ils sont bons pour la santé. La tension des gens baisse lorsqu’ils voient un chien. pareil avec les chats. C’est un fait avéré. »
« C’est bon d’être chez soi
Là où tout le monde vous aime
Où tout ce qu’on attend de vous
C’est que vous sovyez vous-même.
« 

Mon avis : Meg Cabot, l’incontournable auteure des ados ! Les éditions Hachette réeditent Une (irrésistible) envie de sucré… pour notre plus grand plaisir ! Je dois vous avouer que j’ai déjà eu le plaisir de lire toute cette trilogie lors de mes années collège ; trilogie que j’avais beaucoup aimé dans le temps, que j’avais envie de redécouvrir avec un esprit plus posé.

Le lecteur fait la connaissance d’Heater, ex-chanteuse pour adolescents, qui a connue un succès passé avec son tube « Une envie de sucré » ; elle est désormais directrice adjointe d’une résidence universitaire (plus familièrement appelée dortoir). Son ex-compagnon l’a trompé avec Tania Trace, avec qui il va désormais se marier et sa mère s’en est allé avec son ancien producteur. Elle se retrouve à loger chez le frère de son ex, dont elle est folle amoureuse. Mais comme si sa vie personnelle n’était pas déjà assez tourmentée, plusieurs étudiants sont retrouvés morts en bas de l’ascenseur. Alors que la police prône les lubies des jeunes à vouloir cotôyer le danger en « surfant » dans l’ascenseur (c’est-à-dire monter sur le toit de l’ascenseur, en passant de l’un à l’autre), Heather, elle, est persuadée que leur mort ne leur ait pas dû. Elle se lance alors dans sa propre enquête pour résoudre ces mystérieux meurtres.

Ce roman est juste époustouflant ! Un chick-lit revisité, combiné à un polar intriguant. De la légèreté, de l’humour ainsi qu’une vraie intrigue dramatique et prenante ; de quoi décontenancer les incontournables du genre. Mais ce n’est pas tout. Autant changer radicalement le genre du chick-lit. Alors que les héroïnes principales des romans pour filles sont sensiblement parfaites, aux visages bien faits, joliements vêtues, intelligentes, Heather, la protagoniste d’Une (irrésistible) envie de sucré sort totalement du lot. Loin d’être ordinaire, elle s’écarte du stéréotype de la fille parfaite : rondouillette, un peu trop rêveuse, pas vraiment intelligente, sympathique, mais pas spécialement belle, cette jeune fille n’a presque rien pour elle. Mais sa profonde détermination va prouver que derrière une apparente façade peut se cacher de brillantes choses.

Car l’intrigue concoctée par Meg Cabot est tarabiscotée, presque irréelle. Ponctuée de rebondissements spectaculaires, de mises sous tensions du lecteur, de suspense et d’angoisse. Quelqu’un a-t-il voulu la mort de ces jeunes femmes ? Si non, pourquoi se sont-elles mises à surfer dans l’ascenseur, sachant pertinemment les risques encourus ? Et c’est précisément Heather qui va se faire la « détective d’un jour » pour rétablir l’ordre dans l’établissement où elle travaille.

En parallèle de cette enquête, on suit la vie peu commune de notre héroïne Heather, qui habite dans l’appartement de l’homme qu’elle aime secrètement, qui est aussi le frère de son ex-fiancé. Ses déboires amoureux nous amusent et son excentricité nous réchauffe le coeur. Meg Cabot arrive précisément à incorporer dans son roman tout un tas d’éléments comme l’humour, presque omniprésent, ou l’amour, souvent présent aussi. Elle mélange les genres pour notre plus grand plaisir, ce qui fait ressortir un roman exceptionnellement génial.

J’ai franchement adoré ce roman. A lire idéalement l’été. De la chick-lit revisitée, brillamment mélangée à une enquête policière, qui forment un cocktail détonnant. Je le recommande !!!

Ma note : 8/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Une (irrésistible) envie de sucré »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s