Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… de Christiane F
342 pages, éditions Folio

 

Résumé :Ce livre terrible a connu un retentissement considérable en France et dans toute l’Europe. Ce que raconte cette jeune fille sensible et intelligente, qui, moins de deux ans après avoir fumé son premier «joint», se prostitue à la sortie de l’école pour gagner de quoi payer sa dose quotidienne d’héroïne, et la confession douloureuse de la mère font de Christiane F. un livre sans exemple. Il nous apprend beaucoup de choses, non seulement sur la drogue et le désespoir, mais aussi sur la détérioration du monde aujourd’hui.

Extraits : « Je suis formidable quand il s’agit des problèmes de autres. Il n’y a que les miens dont je ne viens pas à bout.  »
« Les écoles sont pareilles à de grandes usines où règnent l’anonymat, la solitude morale, et une concurrence acharnée et brutale.  »

Mon avis : Je viens de me prendre un coup de poing monumental, à cataloguer parmi les plus dévastateurs, les plus cruels et horribles de tous les temps. Imaginer que cette histoire s’est parfaitement déroulée dans la vie réelle, se représenter en chair et en os les personnages, leurs comportements, leurs actions et leurs paroles… c’est aussi bouleversant qu’attristant, aussi surprenant que terrifiant.

Christiane F. fait ici preuve de courage en couchant sur papier les instants les plus noirs de son existence. Elle dévoile au reste du monde les attraits dégradants de son quotidien, détaille et commente avec émotions les événements de ses 13 ans et leurs conséquences.

Le livre suit un tracé descendant, comme un couloir sombre menant au fin fond du gouffre béant du domaine de la drogue et/ou de la prostitution. Par un phénomène de cause à effet, la narratrice se retrouve plongée entièrement dans un contexte oppressant, tel un cercle vicieux, infernal et insoutenable, dans le monde des toxicos et des prostitués, où la sortie est quasiment introuvable.

La vie de Christiane est loin d’être ordinaire. Bien loin des conventions et des traditions enfantines que chacun peut accorder à une fillette de 13 ans, notre protagoniste est subitement au cœur d’un trafic de drogue, dans un réseau de prostitution, à fumer, sniffer, coucher et boire à qui mieux mieux. Sous ses apparences de fille banale, se cache un corps meurtri, agressé et violenté par les produits illicites. Mal vu et souvent effrayant, ce genre de milieu n’attire pas les habitants moyens. Comment aurait-on pu supposer qu’un cœur simple et sensible comme celui de Christiane puisse se retrouver lier à seulement 13 années à un tel rouage ?

Pourtant, force est de constater que la détermination à se sortir de cet engrenage est bien présent. Malheureusement, au stade de dépendance extrême dans lequel est arrivé la jeune fille, la sortie est obstruée et difficile d’accès. Aidée par sa mère, puis par son père, ils abandonnent finalement l’idée de sauver leur fille, usés et abîmés par les semaines de douleurs et de souffrances que leur a indirectement fait vivre Christiane.

Après l’abandon prématuré des parents de Christiane, c’est au tour des médecins et des centres spécialisés de tenter leur chance pour sauver la jeune fille avant la prise ultime. Là encore, l’échec est cuisant, la dépendance est trop présente, et prouve jusqu’où la protagoniste est prête à aller pour récolter sa dose quotidienne de drogue.

Quoique très brefs, des liens se créent entre les bandes de toxicos drogués. Christiane F. exploite avec émotions les rencontres avec Stella, Henri ou plus intimement, avec son copain, lui-même enrôlé dans la bataille contre la drogue.

Le monde hors du commun que nous fait découvrir la narratrice est presque hors du temps tellement il est lugubre, froid et différent des lieux où je me rends habituellement. Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… est entièrement plongé dans le noir, et ne dévoile pas une once de luminosité susceptible d’éclairer les ruelles ou recoins des actions.

Horrifiante, triste et surnaturelle période d’adolescente de Christiane, jeune droguée se prostituant pour se payer ses doses. Il y a peu de temps, un nouveau roman intitulé Moi, Christiane F., la vie malgré tout… est sorti, présentant les années qui ont suivis ces quelques années de noir extrême. Une suite que je lirai certainement, seulement pour pouvoir satisfaire ma curiosité. En tout cas, ne pas s’attaquer à de tels récits si votre cœur n’est pas bien accroché !

Ma note : 9,5/10

Une réflexion sur “Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…

  1. Pingback: F – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s