Miss pain d’épices

Miss pain d’épices de Cathy Cassidy
253 pages, éditions Nathan, à 14,90€

 

Résumé : A l’école primaire, Cannelle était le bouc émissaire, celle que personne ne voulait avoir comme amie. Alors, à la rentrée de sixième, elle arrive au collège relookée et devient l’amie d’une fille sympathique. Cependant, l’arrivée de Sam, un garçon décalé qui se moque du regard des autres, bouleverse tout.

Extraits :  « Ma soeur m’explique qu’en grandissant, les gens changent, les amitiés évoluent et c’est la vie, il faut faire avec. »
« Shannon a raison sur un point : Sam a le don d’agacer les profs. A la fin du cours, il explique à M. Kelly que porter un chapeau améliore la concentration.
– C’est grâce au rebord. Ça filtre les bruits parasites.
« 

Mon avis :  Très connue et plébiscité pour sa saga internationale Les filles en chocolat, j’avais très envie de découvrir l’univers de Cathy Cassidy.

Sans surprise, c’est auprès d’adolescents que se déroule l’histoire. Cannelle, une jeune fille solitaire et rejetée par ses camarades, va tenter le tout pour le tout pour pouvoir changer et se faire des amis. A son entrée au collège, elle se noue d’amitié avec Shannon, une jolie jeune fille, assez superficielle, qui attire tous les regards. Mais voilà : auprès de Shannon, Cannelle se construit une façade qui contraste grandement avec la réelle Cannelle.

Miss pain d’épices, c’est un ouvrage jeunesse, très sympathique à lire, avec une écriture fluide qui nous fait enchaîner les chapitres en un rien de temps. Mais derrière cette petite histoire, l’auteure se met dans la peau d’adolescents et se questionne sur les rapports des enfants les uns avec les autres.
En effet, Cannelle a été victime de moqueries au primaire – ce qu’on appelle aujourd’hui le harcèlement scolaire, qui est bien plus fréquent qu’on ne le croit. Un thème fort traité avec douceur, qui montre la cruauté dont peuvent faire preuve les enfants entre eux.

Mais ce n’est pas tout. De nombreux thèmes sont soulevés dans ce roman. On a tout d’abord le changement de comportement pour se faire accepter par autrui : on se forge une fausse identité, comme Cannelle, pour plaire à un plus grand nombre.
Puis il y a la présence de thèmes plus courants dans les livres jeunesses, comme la jalousie. Dans le duo formé par Cannelle et Shannon, l’apparition subite d’Emily créait des tensions. Cannelle se sent délaissée et rabaissée, moins aimée par Shannon.
Puis un grand classique, avec l’amour entre adolescents : Cannelle tombe folle amoureuse de Sam. Sam arrive à discener la réelle personnalité de Cannelle, contrairement aux airs qu’elle se donne. Ces deux jeunes, aux caractères singuliers, vont prouver qu’être différent des autres n’est pas une mauvaise chose.

Si Cathy Cassidy montre du doigt tous ces aspects, c’est pour montrer aux enfants (ses principaux lecteurs) ce dont sont capables les enfants de leur âge. Elle s’adresse implicitement aussi aux parents. Entre jalousie, tromperie, faux-semblants et harcèlements, les parents doivent rester vigilants et garder un oeil attentif sur leurs enfants. Un petit livre tout frais, plaisant à lire, que j’ai bien aimé.

Ma note : 7,5/10

Une réflexion sur “Miss pain d’épices

  1. Pingback: C – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s