Les mille et une nuits – ou le conte de Shéhérazade et de Shahryar

Les mille et une nuits – ou le conte de Shéhérazade et de Shahryar
de Jacques Cassabois
285 pages, éditions Le Livre de Poche jeunesse, à 5,90€

Résumé : Humilié par son épouse volage, Shahryar, le roi de Perse, est persuadé que toutes les femmes sont infidèles. Pour se venger, il décide d’épouser chaque jour une jeune fille qu’il tuera le matin suivant, après la nuit de noces. Afin de mettre un terme à cette folie, Shéhérazade se porte volontaire, épouse le roi et, pendant mille et une nuits, lui raconte d’extraordinaires histoires…

Extrait :  « A quoi bon mes richesses ? Qui ne possède l’amour ne possède rien ! »

Mon avis :  J’ose le dire : je n’avais jamais lu Les mille et une nuits. C’est maintenant chose faite. J’ai fait la rencontre de Shéhérazade, la belle Shéhérazade.

Suite à l’adultère de sa femme, le roi de Perse, Shahryar ne fait plus confiance aux femmes. Il va se venger sur toutes les femmes qu’il croisera. Chaque nuit, il épousera une nouvelle femme… avant de la faire tuer au matin. Seule une femme va échapper à la folie meurtrière de Shahryar. Cette femme, c’est Shéhérazade. Durant la nuit, elle va commencer à narrer une histoire à son époux d’un soir. Ce dernier, tellement captivé par le récit, va vouloir continuellement savoir la suite de l’histoire. Une histoire qui sauvera Shéhérazade durant mille et une nuits.

Pour être honnête, je pensais que Shéhérazade et Shahryar seraient un petit peu plus sur le devant de la scène. Mais à part une ou deux pages par ci par là, on ne parle quasiment pas d’eux. C’est vraiment dommage. J’aurais adoré découvrir intimement la belle princesse persanne et son sultan… Mais la majeure partie du livre est consacrée aux récits de la belle.

D’ailleurs, en parlant des récits, faites attention à ne pas vous perdre dans leurs profondeurs. Les milles et une nuits est un concentré de mises en abyme. C’est-à-dire que Shéhérazade raconte une histoire et qu’à l’intérieur de cette histoire, se trouve un autre personnage qui va lui aussi se dresser en conteur et qui va démarrer une narration. Expliqué comme cela, ça semble compliqué ; mais je vous rassure, si vous êtes un lecteur un minimum attentif, l’histoire se déroule facilement devant vous.

Pour les rares personnes qui ne le savent pas, sachez que c’est à l’intérieur des Mille et une nuits qu’à prit vie le célèbre conte d’Ali Baba et les quarante voleurs. Bien évidemment, ce n’est pas le seul conte présent dans le livre. D’autres, méconnus mais tout aussi superbes y sont présents. J’ai été particulièrement touchée par celui du Portefaix et des trois dames. Quels secrets cachent ces trois mystérieuses femmes, qui, chaque nuit, battent à mort deux chiennes noires ? Un secret émouvant, je vous l’assure.

Mêlant magie et merveilleux, les histoires de Shéhérazade vous feront voyager à travers le temps et l’espace. Catapultés dans des civilisations inconnues, aux côtés de personnages prodigieux, vous vivrez des moments uniques. Joliment écrit ! Sympathique à découvrir. Un classique des contes persans.

Ma note : 7/10
Publicités

Une réflexion sur “Les mille et une nuits – ou le conte de Shéhérazade et de Shahryar

  1. Pingback: C – AnaLire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s