Littérature jeunesse

La révolution d’Aurore

La révolution d’Aurore de Catherine Cuenca
170 pages, éditions Nathan

 

Résumé : Paris, décembre 1792. Aurore, 20 ans, assiste au procès de Louis XVI et rencontre enfin celle qu’elle admire plus que tout : Olympe de Gouges. Cette intellectuelle engagée combat pour les libertés et porte la voix des femmes, grandes oubliées de la Révolution. Devenue sa secrétaire particulière, la jeune fille découvre à ses côtés la réalité d’une vie de lutte, et comprend bientôt qu’Olympe est en danger. Car nombreux sont ceux qui veulent la réduire au silence…

Extraits :  « Par nature, les femmes ne sont pas faites pour diriger, mais pour accompagner et soutenir les hommes dans leurs tâches. »

« – Alors vous acceptez qu’un homme décide de votre vie ? demande-t-elle. Cependant, si vous commettez un délit, ce n’est pas votre tuteur qui en répondra à votre place, mais bien vous qu’on jugera et qu’on condamnera ! Ne trouvez-vous pas curieux qu’on nous considère comme des incapables mais qu’on nous reconnaisse volontiers des responsabilités quand il s’agit de nous punir ? »

Mon avis :  Quel magnifique roman historique ! Je me suis laissé bercer par les mots de Catherine Cuenca, qui m’a emportée au coeur de la Révolution française.

1789. Fin de la royauté et des privilèges. Mise en place de la Déclaration des droits de l’homme et des citoyens, qui proclame l’égalité des citoyens devant la loi. Hélas, dans cette société en constante évolution, seul l’état de la femme n’évolue pas. Olympe de Gouges, femme de lettres puis femme politique française, va donner sa vie à la cause des femmes. Elle va écrire sa célèbre Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, pour une égalité des sexes.

Aurore, notre protagoniste fictive, également fervente défenseuse de la cause des femmes, va se lier d’amitié avec Olympe de Gouges. Cette dernière lui proposera même de devenir sa secrétaire personnelle. Aurore acceptera avec plaisir, contente de pouvoir échapper à la dépendance financière de son père. Dès lors, Aurore suivra partout madame de Gouges. Elle l’épaulera dans ses combats et la soutiendra dans les moments difficiles. Elles feront face à la domination et au cynisme des hommes et afficheront avec fierté leurs engagements féministes.

On est immergé dans cette atmosphère post-révolutionnaire du XVIIIème siècle. Le mélange entre la fiction et l’histoire permet de nous dresser un portrait réaliste du contexte socio-économique et politique de cette fin du XVIIIème. Un bon dosage, qui donne un récit particulièrement bien réussi ! Bravo à l’auteure pour ses recherches minutieuses sur le contexte de l’époque et sur la vie et la personnalité d’Olympe de Gouges.

De plus, en tant que partisane de l’égalité des sexes, cet ouvrage m’a vraiment donné envie d’en savoir un peu plus sur cette Olympe de Gouges, au nom si connu, mais à l’histoire si méconnue. Cette femme, militante active, modèle de courage et d’engagement, d’intelligence et de malignité, a fortement contribué à la cause des femmes, en sacrifiant sa vie au profit du mouvement féministe. C’est grâce à des femmes comme elle que les moeurs ont pu évoluées. Je lui en suis reconnaissante.

Un roman historique enrichissant, intelligemment écrit, qui met en lumière Olympe de Gouges et ses actions féministes post-révolution. Il est court, mais percutant. Je le recommande vivement.

Ma note : 9/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « La révolution d’Aurore »

  1. Ping: C

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s