Fantastique·Littérature française

Paranoïa

dbc
Paranoïa de Melissa Bellevigne
313 pages, éditions Hachette, collection Black Moon, à 17€

 

Résumé : Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours.

Extraits :  « Tandis que je passais la première et redémarrais sous les insultes des conducteurs derrière moi, je me laissai aller à songer que, si tous les feux rouges étaient garnis de fleurs, l’adrénaline ambiante serait peut-être un peu mieux freinée. »
« Je me suis rendu compte que la vie est un paradoxe. Que les gens passent sans se préoccuper vraiment des autres, sans savoir ce qui se trame derrière certaines portes. Que le temps passe vite, trop vite, qu’on a le choix une seconde, et que, la suivante, tout nous tombe dessus, qu’on ne contrôle plus rien.« 

Mon avis :  J’attendais ce roman avec impatience. En effet, cela fait quelques années que je suis abonnée à la chaîne Youtube de l’auteure, Mélissa, que j’apprécie tout particulièrement.

Je débute donc ma lecture de Paranoïa. Fini les sourires, la bonne humeur et la joie de vivre de Mélissa. L’histoire nous plonge dans un univers sombre, dans lequel Lisa, psychologue, va tenter de percer à jour l’histoire tragique de Judy, jeune patiente enceinte d’une clinique psychiatrique. L’histoire est découpée en deux narrations : Lisa, dont on découvre la vie professionnelle et personnelle. Ainsi que Judy, qui nous raconte ce qui l’a amenée à atterrir dans un hôpital psychiatrique.

Melissa Bellevigne jongle entre réalisme et fantastique. En effet, le lecteur apprend rapidement que Judy dialogue avec Alwyn, un ami imaginaire qui paraît, si l’on en croit Judy, exister dans la vie réelle. Convaincue de l’existence passée d’Alwyn, Judy va partir à l’aventure, cheminant en Angleterre sur la trace de ce dernier.

Malgré une appréciation globale positive sur ce livre, quelques petites choses m’ont quand même gênées. Il y a tout d’abord l’alternance constante d’époques, qui m’a complètement déboussolée. Ensuite, l’auteure met en scène deux femmes très différentes, qui vont être amenées à se rencontrer à plusieurs reprises. Or, malgré leurs quelques rencontres, très peu de liens unissent cesdeux femmes. J’avais l’imprression de vivre deux histoires différentes en une seule. Puis, il y a eut comme une dégradation de l’action et de la tension narrative au fur et à mesure des pages. C’est pourquoi j’ai beaucoup plus apprécié la première partie du roman que la seconde. Une seconde partie plutôt décevante, avec un dénouement surprenant, mais qui aurait demandé beacoup plus de piment.

Malgré les points négatifs que j’ai soulevé, j’ai quand même passé un bon moment de lecture avec ce livre. Passer de l’écran à l’écrit n’est pas chose aisée, mais Melissa Bellevigne a quand même réussie cette transition avec brio. Un premier roman bien mené dans l’ensemble, agréable à lire et divertissant. Pas mal pour un début !

 

Ma note : 6/10
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s