Littérature italienne

Novecento : pianiste

dbc
Novecento : pianiste
de Alessandro Baricco.
87 pages, éditions Folio à 7,84€

 

Résumé : Né lors d’une traversée, Novecento, à trente ans, n’a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l’Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d’un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n’appartient qu’à lui: la musique de l’Océan dont l’écho se répand dans tous les ports.

Extraits : « Et il savait lire. Pas les livre, ça tout le monde peut, lui, ce qu’il savait lire, c’était les gens. »
« Les souvenirs, c’est tout ce qu’il te reste quelquefois, pour sauver ta peau, quand t’as plus rien. C’est un truc de pauvre, mais ça marche toujours.« 
Mon avis : Novecento : pianiste, est un monologue, qui a également été interprété dans un spectacle. Ce livre se lit d’une traite, il est facile et agréable à la lecture.
Dans ce roman, Novecento, personnage très mystérieux, troublant et hors du commun, nous conte son amour pour le piano, mais également pour l’Océan, où il a passé toute sa vie à jouer.
Plaisant et sympathique à lire, j’ai été transporté au milieu de l’Océan avec comme musique de fond, la mélodie du piano que le grand Novecento jouait à longueur de temps. Très bon livre, j’aurais néanmoins volontiers voulue en découvrir un peu plus sur la personnalité de Novecento, qui est resté un peu voilée toute la durée de l’histoire.

 

Ma note : 8/10
Publicités

Une réflexion au sujet de « Novecento : pianiste »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s