Lune mauve, tome 2 : L’héritière

dbc
Lune mauve, tome 2 : L’héritière
de Marilou Aznar.
402 pages, éditions Casterman, à 15 €

 

Résumé : Sur la photo du blog, Thomas souriait. Il avait l’air heureux, c’était la seule chose qui me réconfortait un peu. Il m’avait crue morte pendant toutes ces semaines. Un message sur mon répondeur m’avait brisé le cœur : il ne voulait plus me voir, me parler. Avec le recul, c’était mieux comme ça.
A quoi bon lui expliquer que ma mère n’avait refait surface que pour trouver le mort par ma faute ?
Qu’en me transmettant la pierre, qui contenait la mémoire de son peuple, elle m’avait condamnée à un destin dont je ne voulais pas ?
J’avais une mission à accomplir. Il ne fallait prendre aucun risque. Les ennemis d’Ishtar rôdaient peut-être encore autour de nous.
Extraits :  « C’est la peur de mourir qui nous enlève la vie, la peur de l’échec qui nous rend vulnérables. Tant que la peur ne me dominera pas, je ne serai pas vaincue. »
« Le vrai silence est plus rare que le plus rare des trésors, ce que l’on croit à tord être le silence est bruyant de la présence de l’ennemi.« 
Mon avis : Décidément, l’écriture de Marilou Aznar a le don de m’emporter vers des ailleurs où je ne pensais pas ne jamais m’aventurer.
Je ne suis pas une très grande fan de fantastique, mais grâce à cette auteure, qui arrive à mélanger astucieusement des « faits qui peuvent être réels » avec des éléments imaginaires, ce livre m’a transportée.A la suite du premier tome, La disparue, j’étais très emballée par ma lecture passée, et la fin de ce précédent tome m’avait beaucoup attristé. J’attendais donc avec impatience la suite de cette aventure, avec néanmoins un petit doute ; j’espérais que le second volet de cette trilogie serait à la hauteur du premier opus… et bien oui : mission réussie pour Marilou Aznar, je suis une nouvelle fois comblée !

Après avoir laissé Séléné au bord du gouffre, avec la mort de sa mère et de Lazslo sur la conscience, nous la retrouvons dans son lycée, accompagné de Cléo, Dagan et Vadim. Evidemment, Alexia n’est jamais très loin, et son attitude n’a pas changé depuis notre première rencontre avec elle, bien au contraire, son caractère semble s’être dégradée. Elle fait preuve d’encore plus de trivialité envers Séléné, surtout depuis qu’elle s’est mise en couple avec Thomas.
Enfin, nous découvrons le monde de Viridan… malheureusement, un mystérieux virus touche toutes les femmes de cette planète. Séléné, la Messagère, et la seule qui puisse, grâce à l’aide de ses amis, trouver un antidote pour sauver l’avenir de Viridan.

Quel plaisir de retrouver notre jeune héroïne et son fameux lycée Darcourt !
Entre la fin du premier tome et celui-ci, Séléné a fait la rencontre d’autres personnes, qui sont très vite devenus des amis ; Cléo, une jeune femme Viridan très mystérieuse, blessée par le virus qui touche la planète mauve, et Vadim et Dagan, deux gaillards entraînés par la Déesse Ninsar pour aider Séléné sur sa quête sur la Terre.

Comme dans La disparue, l’intrigue est assez longue à se mettre en place. Mais une fois lancée, Marilou Aznar nous emporte littéralement dans son univers. Les actions et les rebondissements s’enchaînent ; le lecteur va de surprise en surprise et ne s’ennuie pas une seconde.

Le monde présenté par l’auteure a l’air sordide et lugubre… j’en ressort méfiante, voire affolée. Ce monde teinté de mauve fait peur ; les rites y sont affreux, et les habitants mystérieux. Même si j’en suis terrifiée, il m’intrigue fortement.
Ce que j’apprécie plus particulièrement dans ces deux romans (La disparue et L’héritière), c’est l’accord que fait l’auteure entre le monde réel et le monde imaginaire. Elle arrive à parfaitement doser le côté imaginaire, pour ne pas qu’il prenne l’avantage sur le côté réel du livre. Bien joué, vous m’avez charmé !

La plume de Marilou Aznar est limpide, elle est enivrante et apaisante. Ce livre (tout comme le précédent, d’ailleurs), n’est pas resté longtemps entre mes mains ; en une journée, il était déjà terminé. J’ai moi-même été surprise : les pages défilent sans que je ne m’en rende compte… c’est frustrant, mais tellement excitant !

J’ai hâte de lire le troisième et dernier (noooon, déjà ?!) tome. Je suis sûre que l’auteure va encore une fois nous surprendre et nous emporter dans son univers.

 

Ma note : 7,5/10
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s