Et te voici permise à tout homme

ET_TE_VOICI_PERMISE_A_TOUT_HOMME_jaqu_jaq130
Et te voici permise à tout homme
de Eliette Abecassis.
197 pages, éditions Albin Michel à 16,39€

 

Résumé : « Femme ? Épouse ? Non.
Tu es Agouna.
Enchaînée, ancrée, enlisée. »
Extraits : « Ainsi, à chaque naissance, il y aurait un homme et une femme qui seraient prédestinés l’un à l’autre. Et tout le problème est de savoir qui est le compagnon de son âme. »
« Comment survivre, alors que je ne serais plus dans ses bras et que, plus jamais, il ne me chercherait dans ces endroits improbables où les traces de l’amour nous avaient guidés. Et qu’il murmurerait à d’autres oreilles ce que les miennes seules entendaient. Comment me détacher de le chair de ma chair ?« 
Mon avis : Dans un style particulièrement simple, bien écrit, et plutôt facile à lire, Eliette Abecassis nous entraîne dans une course contre la liberté, au travers d’une religion tel que le Judaïsme.
Au tout début de ma lecture de Et te voici permise à tout homme, j’avais des à priori quant à l’histoire, qui ne m’inspirait pas trop. J’ai eu du mal à rentrer complètement dans l’ambiance du livre, mais au fur et à mesure des pages, je me suis laissé transporté par la vie d’Anna, épouse divorcée, qui cherche à tout pris à recevoir le guet des mains de son ex-mari, pour se remarier à nouveau et avoir un autre enfant.
L’histoire est assez originale, mais sans trop d’action ni de rebondissements. J’ai bien aimé découvrir une nouvelle culture à travers ce livre, de nouveaux mots, jusqu’alors complètement étrangers pour ma part. Je ne m’attendais pas du tout à une fin comme celle-ci… J’ai été surprise, comblée, et touchée par
Je trouve que les personnages ne sont pas spécialement attachants. Nous ne connaissons déjà pas le nom de famille de la protagoniste (oui, ça m’a troublé tout au long du récit), et je n’arrivais pas à me la représenter physiquement. Par contre, moralement et intérieurement, nous pouvons constater que c’est une femme forte, battante, que nous respectons et soutenons dans son parcours vers la liberté.
Ce roman, qui au début ne m’attirait pas du tout, s’est avéré, au fil des pages, bien plus touchant qu’il n’en avait l’air.
Ma note : 8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s