Enclave, tome 1

dbc
Enclave, tome 1 d’Ann Aguirre
316 pages, éditions Le Livre de Poche jeunesse, à 6,90€

 

Résumé : Le monde est ravagé. À la surface, plus rien ne vit, plus rien ne pousse. Les hommes se sont réfugiés dans des villes souterraines : les enclaves.
L’enclave, c’est ma vie. C’est le lieu qui nous protège des créatures rôdant dans les tunnels, ces Monstres mangeurs de chair humaine. Et moi, je suis celle qui protège l’enclave en retour, celle qui chasse les Monstres.
Il faut servir l’enclave. C’est ce que nous disent les Aînés. Mais ce n’est pas ce que dit Del, mon partenaire de chasse. Je ne sais plus qui croire…
Trèfle à grandi sous terre. Lorsque l’enclave la bannit, c’est tout son univers qui s’effondre. Mais elle n’est pas seule. Del a choisi de partager son destin. Traqués par les. Monstres, réduits à la survie, Trèfle et Del sont presque morts… Ou plus vivants que jamais
Extraits : « La moindre seconde que tu passes à te battre t’ôte l’énergie dont tu auras besoin plus tard. »
« Tout mène à l’exil, pensai-je. J’en prenais conscience, peu à peu. Dans mon esprit, l’enclave était en train de devenir une prison.« 

Mon avis : Depuis le temps que j’entends parler de cette superbe saga ; je ne suis pas déçue de l’avoir débutée, car c’est un régal !

Beaucoup pourraient trouver de nombreux points communs entre Enclave et la trilogie de Suzanne Collins, Hunger Games. En effet, ces deux saga sont des dystopies, qui se passent dans un monde futuriste effroyable, sombre et cloisonné. De plus, les personnages de ces deux livres sont des jeunes personnes, qui doivent se battre pour survivre, toujours sur le qui-vive, ils développent des forces guerrières spectaculaires. Mais la ressemblance s’arrête ici.

Dans Enclave, la civilisation humaine d’aujourd’hui est réduite à néant. Seuls quelques survivants restent sous terre, dans un espace restreint, avec des rôles clés pour chaque personne : se reproduire, chercher à manger, diriger et combattre. Trèfle, elle, est une Chasseuse, chargée de récupérer la viande hors des murs de l’enclave, et de tuer les Monstres qu’elle croise. Elle est la coéquipière de Del, un jeune homme qui a atterit par hasard dans l’enclave, rejeté par les autres habitants, car il n’appartient pas vraiment à la tribut. Par des circonstances hasardeuses, Del et Trèfles se retrouvent bannis de l’enclave pour « faute grave », et se retrouvent à errer dans les tunnels, comptant les jours qui les rapprochent de la mort. C’est alors que Del propose de monter Au-Dessus, monde totalement inconnu pour Trèfle, apeurée.

Ce livre est extraordinaire, il m’a littéralement happée, m’obligeant à continuer coûte que coûte ma lecture. J’ai déjà lu un paquet de livres apocalyptiques, mais celui-ci à un quelque chose en plus que je ne saurais expliquer. L’atmosphère est suffocante, le paysage est décrit avec précision, ce qui rend très réaliste l’arrière-plan du récit. Ann Aguirre cherche à effrayer son lectorat, en faisant avancer son roman dans la pénombre la plus totale (sous terre, le soleil n’existe pas, tandis qu’à la surface de la Terre, les personnages font leur périple de nuit).

Peu à peu, une réelle amitié – voire plus si affinité – se créait entre Trèfle et Del, ce qui contraste avec les membres de l’enclave, qui semblent hermétiques aux sentiments. De plus, tout au long de leurs virées, ils vont faire la rencontre de personnages toutes plus différentes les unes que les autres (les Fouisseurs sous terre, qui les sauveront ; Bandit, d’abord l’ennemi de Trèfle et Del, qui finira pas devenir un allié incontournable ; Tegan, la jeune femme battante…). On peut parler d’une odyssée périlleuse à travers les ruines d’un New York détruit, au but incertain et aux chances de survie très minces.

La fin de ce premier tome m’a donné très envie de continuer cette saga. Je suis pressée que le second tome sorte en poche, pour pouvoir continuer à me plonger dans les aventures sulfureuses de ces personnages héroïques.

Ma note : 9/10
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s